Un avenir sans faim

Publié le 21.04.2017 • Mis à jour le 21.04.2017

4 ans après le Rana Plaza : les candidat-e-s doivent s’engager à faire primer les droits humains et environnementaux sur les droits économiques

Il y a quatre ans au Bangladesh, le 24 avril 2013, l’immeuble du Rana Plaza s’effondrait, causant la mort de 1 130 personnes et en blessant des centaines d’autres qui travaillaient dans ses ateliers de confection. Dans les décombres de l’immeuble qui n’était pas aux normes de sécurité, les étiquettes de vêtements de plusieurs marques occidentales, dont les françaises Carrefour, Camaïeu et Auchan. Symptôme du village planétaire, de l’économie mondialisée dans laquelle les chaînes de production sont toujours plus fragmentées et le cadre juridique inadapté.

A l’heure de ce triste anniversaire, le CCFD-Terre Solidaire rappelle qu’il est essentiel que l’État encadre les activités de ces entreprises multinationales, de leurs filiales, sous-traitants et dans leurs chaînes d’approvisionnement afin d’obliger ces grands groupes à respecter les droits humains et environnementaux, au Nord comme au Sud.

Dans le cadre de sa campagne « Faisons le pari de la Solidarité », l’ONG de solidarité internationale appelle ainsi les candidat-e-s aux élections présidentielle et législatives à s’engager, et les citoyen-ne-s à se mobiliser en faveur de la régulation des entreprises multinationales.

Les propositions du CCFD-Terre Solidaire et ses alliés [1] :

-  Veiller à l’application de la loi sur le devoir de vigilance des entreprises multinationales, adoptée le 21 février dernier

- Facilité l’accès à la justice des victimes de dommage causé par les multinationales tout au long de leur chaîne d’approvisionnement

-  Soutenir le processus en cours visant à l’élaboration d’un Traité international sur le sujet, sous l’égide de l’ONU

Pour découvrir les propositions et participer à la mobilisation du CCFD-Terre Solidaire : www.monpari2017.org
#Monpari2017

Ensemble, faisons le pari de la Solidarité.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la partie « Régulation des entreprises multinationales » du dossier de presse. Les porte-paroles du CCFD-Terre Solidaire sont par ailleurs disponibles pour répondre à vos sollicitations d’interviews.

Notes aux rédactions

[1] A l’occasion des élections à venir, le CCFD-Terre Solidaire a fait alliance avec ActionAid France-Peuples Solidaires, Oxfam France et le Secours catholique-Caritas France pour porter une dynamique convergente. Ensemble, ils ont ainsi bâti « 15 propositions pour une France solidaire dans le monde ». Pour consulter notre analyse des programmes des candidat-e-s à l’aune de ces propositions : www.solidarite2017.org

Contact presse  : Emilie Perraudin - e.perraudin@ccfd-terresolidaire.org - 01 44 82 80 67 - 06 66 12 33 02

S’informer

22 mai 2017

Le CCFD-Terre Solidaire continuera son travail de plaidoyer auprès du nouveau gouvernement

Dans le cadre de la campagne Prenons le parti de la Solidarité (1), le CCFD-Terre Solidaire a analysé les programmes des candidats et (...)

9 mai 2017

Climat : premier test international pour Emmanuel Macron

Paris, mardi 9 mai 2017 - Alors que la France vient d’élire son nouveau président de la République, les négociations sur la mise en œuvre de (...)

27 avril 2017

"Extrême-droite : quelles réponses ?"

A la veille du second tour, il est temps de relire le numéro de la revue jésuite Projet d’octobre 2016 dédié à la montée des idées (...)

Nos projets

11 juillet 2016 Centre Bartolomé de las Casas , CooperAcción

Au Pérou, la résistance à l’industrie minière des communautés indiennes, en images

Un documentaire de vingt minutes nous plonge au cœur des conséquences de l’exploitation minière sur les communautés paysannes et indiennes (...)

11 mars 2016 CAAAP

Les peuples indigènes d’Amazonie luttent pour leurs droits

Chercheur au sein du Centre Amazonien d’Anthropologie et d’Application Pratique (CAAAP) – soutenu par le CCFD-Terre Solidaire – Manuel (...)

2 février 2015 Conférence épiscopale de Madagascar

Un projet de gouvernance minière pour Madagascar

Améliorer la gouvernance dans l’exploitation des mines, gérer les recettes de manière plus transparente et veiller à ce qu’elles servent au (...)