Un avenir sans faim

Numéro 257 - avril 2011

 

Le jour se lève sur des rendez-vous d’avenir

Auteur(s) : Guy Aurenche

Par milliers, des femmes et des hommes, des jeunes ont répondu à l’invitation lancée par les régions pour célébrer l’anniversaire des cinquante ans de la naissance du CCFD–Terre Solidaire.

De nombreux messages de soutien et d’encouragement ont renforcé l’ardeur des membres du CCFD–Terre Solidaire ! Tout spécialement les paroles du pape Benoît XVI, du président de la Conférence des évêques de France et de Monseigneur Bernard Housset, président du Conseil pour la solidarité, ravivent et actualisent la mission confiée. Sans oublier le soutien très cordial de nombreux responsables politiques, syndicaux, associatifs et religieux qui dévoilent la richesse et l’inscription du CCFD–Terre Solidaire dans le paysage français et mondial.

Alors, vive l’autosatisfaction ? Certainement pas ! Chacun a vécu un instant fort l’invitant à approfondir les raisons et les modalités de sa contribution à la solidarité internationale. Instant fort que ces défilés joyeux de jeunes dans les rues montrant non seulement que le développement les intéresse, mais aussi qu’il n’est une tâche ni triste ni ennuyeuse. Instant fort que la rencontre entre les partenaires du Sud et le public avide de témoignages d’espoir. Instant fort que les célébrations religieuses, les méditations et autres expressions culturelles qui soulignent que « l’engagement » prend racine au plus fort de nos convictions, et que celles-ci doivent être « dialoguées ».

Oser la joie, la reconnaissance, la fête, en ces temps si durs pour la majorité des habitants de la planète, est-ce bien décent ?
Oui ! Et les plus pauvres nous le disent, qui savent transformer chaque rencontre et chaque partenariat en un moment de partage et de bonheur.
Oui, si ces instants [la célébration n’est pas finie] sont vécus comme un « lever du jour » et comme des rendez-vous d’avenir. Le jour se lève lorsque des groupes, au-delà des frontières, savent faire alliance pour plus de justice. Le jour se lève lorsque chacun se sent en appétit de la culture, la religion, la pensée de l’autre. Le jour se lève lorsque les structures de gouvernance locale et mondiale permettent aux plus fragiles de faire entendre leur voix. Le jour se lève lorsque chacun accepte non pas de renoncer à ses convictions, mais d’être bousculé par le don que lui fait l’autre. Le jour se lève, comme au matin de Pâques, lorsque riches de nos diversités, nous cherchons l’Espérance non pas parmi les morts, mais là où la vie l’emporte.

Article mis en ligne le 10 avril 2011

S’informer

27 mars 2017

Le 3 avril 2017, la société civile célèbre l’anniversaire des Panama Papers

Lundi 27 mars 2017 - A l’occasion de l’anniversaire des Panama papers, la société civile organise à Paris une journée de mobilisation avec (...)

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)