Numéro 260 - octobre 2011

 

Rédigé le 11 octobre 2011

La justice fiscale au cœur de la mission du CCFD-Terre Solidaire

Quatre cents bénévoles, une vingtaine de salariés du CCFD-Terre Solidaire et une dizaine de partenaires du Sud étaient présents à Nice pour un sommet alternatif de la société civile avant le G20, les 1er, 2 et 3 novembre. Ils ont demandé aux pays les plus puissants du monde de prendre des décisions concrètes face à ces « trous noirs » de la finance que sont les paradis fiscaux.

Paris, le 11 octobre 2011

Le CCFD-Terre Solidaire, depuis près de deux ans, a fait de la lutte contre ce fléau l’une de ses priorités. C’est le sens de notre campagne de mobilisation citoyenne « Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux  ». Nous sommes maintenant dans la dernière ligne droite à quelques semaines du G20 (3 au 5 novembre à Cannes) qui sera amené à prendre des décisions sur ce sujet.

Pourquoi une telle mobilisation ?

L’évasion fiscale des multinationales prive chaque année les pays en développement de 125 milliards d’euros de recettes fiscales. 125 milliards d’euros, c’est une fois et demie l’aide publique au développement que reçoivent ces pays de la part des pays du Nord. C’est aussi quatre fois la somme nécessaire pour éradiquer la faim à travers le monde selon la FAO !

Ce manque à gagner, c’est autant d’argent qui ne sera pas utilisé pour l’éducation, la santé ou la sécurité alimentaire des populations. C’est une évidence, sans ressources propres les pays du Sud ne peuvent être pleinement acteurs de leur développement.

Notre mobilisation (430 000 personnes ont reçu de la part de leurs amis une carte postale les interpellant sur les paradis fiscaux ; 100 000 personnes ont reçu une petite brochure pédagogique de sensibilisation à ce problème) a déjà obtenu quelques résultats : 16 régions de France sur 22 se sont engagées contre les paradis fiscaux ; au niveau international, la loi Dodd-Frank aux Etats-Unis oblige les industries extractives cotées à Wall Street à être transparentes sur leurs bénéfices dans les pays du Sud.

En s’engageant sur ces questions de régulation financière et d’évasion fiscale, le CCFD-Terre Solidaire s’inscrit dans la dynamique de la pensée sociale de l’Eglise et de l’option préférentielle pour les pauvres qui appellent à juger toute pratique économique à l’aune de son impact sur les plus pauvres.

C’est ce que nous rappelle Benoît XVI dans son Encyclique Caritas in Veritate (n° 25) « Le marché a encouragé des formes nouvelles de compétition entre les Etats (...) à travers divers moyens, au nombre desquels une fiscalité avantageuse (...) faisant peser de graves menaces (...) sur les droits fondamentaux de l’Homme (...). »

En formulant des propositions concrètes pour lutter contre l’évasion fiscale, le CCFD-Terre Solidaire est ainsi parfaitement dans sa mission, tant d’ONG de développement que d’organisme d’Eglise.

« L’Eglise ne sort pas de sa mission quand elle prend la parole dans le champ politique : il y va de l’homme et de l’humanité » - (Commission sociale des évêques de France. Réhabiliter la politique §35, 1999).

Quatre cents bénévoles, une vingtaine de salariés du CCFD-Terre Solidaire et une dizaine de partenaires du Sud seront présents à Nice pour un sommet alternatif de la société civile avant le G20, les 1er, 2 et 3 novembre. Ils demanderont aux pays les plus puissants du monde de prendre des décisions concrètes face à ces « trous noirs » de la finance que sont les paradis fiscaux.

Ce rendez-vous est crucial.

Article mis en ligne le 11 octobre 2011

S’informer

22 septembre 2016

Evasion fiscale : l’Assemblée nationale perd-elle une autre occasion d’avancer vers la transparence ?

La publication des « Bahamas leaks » mercredi 21 septembre 2016, l’ouverture d’une enquête de la Commission européenne à l’encontre d’Engie (...)

25 juillet 2016

Le CCFD-Terre Solidaire contre l’évasion fiscale, s’associe aux Jours.fr

En partenariat avec le nouveau site d’information indépendant Les Jours.fr, le CCFD-Terre Solidaire poursuit sa lutte contre l’évasion (...)

8 juillet 2016

Transparence fiscale : la proposition inutile du Sénat

Dans le cadre de la loi Sapin 2, les sénateurs ont amendé hier l’article 45 bis sur le reporting pays par pays public. Si la proposition (...)

Nos projets

11 octobre 2011 Decidamos

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011 Latindadd

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)