Un avenir sans faim

Numéro 262 - décembre 2011

 

G20, une présence remarquable et remarquée

Après l’animation de rue, bien couverte par la presse (qui nous a valu la une de l’Humanité et du site web de la Conférence épiscopale !), et la remise à l’Élysée, le 27 octobre, d’une énorme carte postale représentant les 470 000 cartes échangées pour dénoncer les paradis fiscaux, le CCFD-Terre Solidaire a vécu, début novembre, une semaine extrêmement forte pour le G20 de Cannes. C’était la dernière ligne droite de notre campagne « Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux ».

Auteur(s) : Bernard Pinaud

Le mardi 1er novembre, à Nice, j’ai accueilli les deux cents bénévoles, militantes et militants du CCFD-Terre Solidaire venus de tous les coins de France dont un groupe important de jeunes adultes et dix partenaires de trois continents. Temps émouvant qui nous a préparés à la manifestation de l’Alter-Sommet.
Cette manifestation joyeuse et bon enfant (huit à neuf mille participants) fut une réussite, faisant taire tous les oiseaux de mauvais augure quant aux débordements. Le CCFD-Terre Solidaire était en tête de cortège avec trois de ses partenaires du Sud. Les deux jours suivants, les conférences et les débats ont attiré de nombreux participants (e)s.

Je n’ai pu assister à ces débats car j’étais le mercredi matin au rendez-vous, à l’Elysée, avec une vingtaine de représentants d’ONG de différents pays du G20. Le CCFD-Terre Solidaire était mandaté par ses collègues pour rappeler au président de la République l’importance de la lutte contre l’évasion fiscale pour permettre le développement des pays du Sud.

Je suis ensuite reparti pour Nice, puis pour Cannes, rejoindre notre délégation et ses dix partenaires du Sud, dans l’enceinte du G20.

Ainsi, grâce à la mobilisation conjointe de salariés, de ses bénévoles et de certains de ses partenaires du Sud, le CCFD-Terre Solidaire a pu faire entendre ses propositions pour un monde plus juste, en particulier pour les plus pauvres.

Quel bilan tirer de ce G20 ?
Il y a eu quelques avancées sur les thèmes portés par la société civile, notamment sur les paradis fiscaux, qu’il nous faudra suivre de près pour en vérifier la mise en œuvre (voir page 2). Mais au-delà des déclarations d’intention, les décisions prises ne sont de toute évidence pas à la hauteur de l’ampleur des enjeux liés à la crise financière dans laquelle nous nous enfonçons.

L’ensemble de cette mobilisation a valu au CCFD-Terre Solidaire et à ses propositions une excellente couverture médiatique malgré la crise grecque. Plusieurs médias dont France 3 et Canal + ont axé leurs reportages sur l’engagement des chrétiens contre les paradis fiscaux. Comme s’ils étaient étonnés de voir des chrétiens faire des propositions pour des régulations financières, et donc pour plus de justice.

Des propositions concrètes : le Conseil pontifical Justice et Paix vient aussi d’en faire en amont du G20*. Dans sa note, il dénonce « un libéralisme économique sans règles et sans contrôle, l’existence de marchés monétaires et financiers purement spéculatifs, dangereux pour l’économie réelle » et appelle à la création d’une « Autorité publique mondiale » de contrôle des marchés.

* www.justpax.it : « Pour une réforme du système financier et monétaire international dans la perspective d’une autorité publique à compétence universelle. »

Article mis en ligne le 12 novembre 2011

S’informer

27 mars 2017

Le 3 avril 2017, la société civile célèbre l’anniversaire des Panama Papers

Lundi 27 mars 2017 - A l’occasion de l’anniversaire des Panama papers, la société civile organise à Paris une journée de mobilisation avec (...)

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)