Un avenir sans faim

Numéro 264 - mars 2012

 

Rédigé le 12 mars 2012

Tchad : Un pays sur le fil du rasoir

État des lieux avec Bruno Angsthelm, chargé de mission du CCFD-Terre Solidaire pour le Tchad.

FDM : Quelle est la situation actuelle au Tchad ?

Bruno Angsthelm : La situation est très contrastée. L’accord de paix avec le Soudan signé en 2010 est respecté et le risque de reprise de violences armées est négligeable. Sur les douze derniers mois, un cycle électoral complet s’est tenu : présidentielle, législatives et communales. C’est le résultat du processus de sortie de crise appuyé par l’Union européenne à travers le dialogue politique et l’Accord de 2007. D’autres points sont positifs : nomination de civils aux postes de gouverneurs, retour de la Banque mondiale... Mais la situation est très fragile : tous les éléments qui ont amené à la crise de 2005- 2010 restent présents : très forte corruption, « ethnicisation » du pouvoir, circulation des armes, fraudes électorales...

Cette relative stabilité permettra-t-elle de lutter contre la pauvreté ?

Alors que les cours du pétrole sont aujourd’hui très élevés, le pays est toujours classé parmi les plus pauvres du monde. Le régime a massivement utilisé les revenus pétroliers pour acheter des armes et a aussi investi dans de nombreuses infra structures : un réseau routier étendu, une raffinerie, des hôpitaux, la fibre optique... Il y a une très forte crise sociale, les salaires sont très bas, il n’y a aucun emploi pour les jeunes, les prix augmentent régulièrement, en particulier ceux de l’énergie.

Comment réagit la société civile ?

Au-delà des actions caritatives, nécessaires face au dénuement d’une grande partie de la population, la société civile s’est depuis longtemps mobilisée pour tenter de limiter les dérives du pouvoir : dénonciation des atteintes aux droits de l’homme, surveillance des revenus pétroliers, dialogue politique pour une paix durable… Aujourd’hui, un sentiment de lassitude domine. Les perspectives sont sombres. La moindre étincelle peut mettre le feu aux poudres. Le régime, très isolé, craint la colère du peuple ainsi qu’une déstabilisation régionale depuis la chute de Kadhafi ... circulation d’hommes en armes, réactivation des rébellions… Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire restent très actifs pour accompagner les commu nautés rurales, les jeunes, les militants de la société civile, à construire un avenir commun.

Article mis en ligne le 10 septembre 2012

S’informer

9 décembre 2016

Lutte contre l’évasion fiscale : le coup d’arrêt du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a censuré hier soir une mesure centrale de lutte contre l’évasion fiscale dans la loi Sapin 2 : le reporting (...)

10 novembre 2016

La société civile centrafricaine sous pression

Les ONG signataires ont été informées de l’arrestation lundi 7 novembre à Bangui d’un leader de la société civile centrafricaine, M. Gervais (...)

9 novembre 2016

Loi Sapin 2 : ultime occasion manquée pour lutter contre l’évasion fiscale

La Loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, annoncée comme la grande loi (...)

Nos projets

24 février 2016 CSAPR

Protestation et indignation populaire au Tchad

Bruno Angsthelm, chargé de mission Afrique, revient d’une mission au Tchad. Avec Abderamane Ali Gossoumian, Coordinateur national du (...)

8 janvier 2016 ACORD International

Un programme pour la paix dans les pays du centre sahélien

Le CCFD-Terre solidaire et ACORD, ONG internationale africaine, ont décidé de s’engager, ensemble et à long terme, auprès des sociétés (...)

19 mai 2015 Sabine Cessou

Rapport : controverses de la politique française envers le Tchad

FDM n°286

Le Comité de suivi de l’appel à la paix et à la réconciliation (CSAPR), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, publie à la mi-avril un rapport (...)