Numéro 289 sept-oct 2015

 

Droit à l’alimentation et justice climatique, des défis indissociables

La COP 21, qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre, a pour ambition affichée la signature d’un accord mondial de lutte contre les changements climatiques. L’enjeu est que les États participant à cette conférence des Nations unies s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, pour limiter la hausse moyenne de la température mondiale en dessous de + 2 °C à l’horizon 2100.

Depuis un an maintenant, le CCFD-Terre Solidaire impulse, avec d’autres organisations, une dynamique pour sensibiliser le public aux enjeux d’une nécessaire transition écologique et sociale (voir Faim et Développement n° 286). Dans ce cadre, il a aidé à la création de la Coalition climat 21 qui coordonne l’ensemble des actions de la société civile. Le gouvernement français vient d’accorder à cette Coalition le label « Grande cause nationale », lui offrant ainsi un accès gratuit aux radios et télévisions publiques. Plusieurs millions d’auditeurs et téléspectateurs seront donc sensibilisés à travers des clips dont le slogan est : « si on ne fait rien, personne ne le fera à notre place ».

Dans cette dernière ligne droite, le CCFD-Terre Solidaire insiste pour que cet accord fasse le lien entre le droit à l’alimentation et les changements climatiques, ce qui n’est pas le cas dans le texte de pré-accord. L’ensemble de la communauté scientifique et les acteurs de terrain (comme la Fédération des paysans du Fouta-Djalon de Guinée, voir p. 24) font ce lien : réduction des terres fertiles, fréquence et intensité accrues des inondations et des sécheresses... Si les décisions politiques ne sont pas à la hauteur des enjeux, 600 millions de personnes supplémentaires risquent de souffrir de la faim à l’horizon 2080. Et ce ne sont pas de « fausses » solutions comme les agrocarburants ou cette nébuleuse « Alliance mondiale pour l’agriculture intelligente face au climat » (Gacsa, voir p.16), qui vont relever ce défi.

Droit à l’alimentation et lutte contre le changement climatique doivent être pensés ensemble ! C’est ce que j’ai dit au ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, lors d’une conférence publique en mai dernier, et au Président de la République, il y a quelques semaines, au cours d’un rendez-vous avec une dizaine d’autres représentants d’ONG. Le pape François l’affirme dans son encyclique Laudato si’ : « Il y a une grande variété de systèmes alimentaires ruraux de petites dimensions qui continuent à alimenter la plus grande partie de la population mondiale. [...] Les autorités ont le droit et la responsabilité de prendre des mesures de soutien clair et ferme aux petits producteurs... » (§ 129).

Parallèlement à la COP 21, des organisations de la société civile porteront nos propositions à travers des conférences, un village des alternatives... et affirmeront que des solutions existent : agricultures familiales, agroécologie, agroforesterie. Nous y participerons avec une vingtaine de partenaires.

En amont de la COP 21, les bénévoles du CCFD-Terre Solidaire organisent plusieurs dizaines d’événements, seuls ou avec d’autres, comme à Charleville-Mézières (voir p. 33). Je vous invite à venir nous rejoindre, en particulier pour la grande manifestation du 12 décembre à Paris. Ensemble, mobilisons-nous pour un monde plus respectueux de l’environnement et plus juste !

Cet édito est paru dans Faim et Développement, le magazine de reportage de la solidarité internationale, d’octobre 2015. Vous souhaitez lire les articles mentionnés, abonnez-vous à Faim et Développement.

Article mis en ligne le 27 octobre 2015

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)

19 septembre 2016

La France doit demander l’arrêt de la NASAN

Le 19 septembre à New York se tiendra le Conseil de Gouvernance de la Nouvelle alliance du G7 pour la sécurité alimentaire et la nutrition (...)

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

24 février 2016

Une caravane ouest-africaine pour le droit à la terre, à l’eau et aux semences

La Convergence ouest-africaine, qui rassemble notamment le CCFD-Terre Solidaire et plusieurs de ses partenaires, organise une caravane (...)