Publié le 3 octobre 2011

Un prêt de trois millions d’euros octroyé par l’AFD à FEFISOL

Paris, le 3 septembre 2011

L’Agence Française de Développement (AFD) vient d’octroyer un prêt de trois millions d’euros au fonds d’investissement FEFISOL. Ce fonds solidaire, dédié au financement rural en Afrique, a été créé en juillet dernier par la société SIDI (Solidarité internationale pour le Développement et l’Investissement, filiale de l’ONG de développement CCFD-Terre Solidaire) et deux autres investisseurs sociaux européens, avec notamment la participation financière de la Banque Européenne de Développement (BEI), de PROPARCO, du Crédit Coopératif et de la Fondation Caritas France. FEFISOL a pour objectif de financer des institutions de microfinance, des organisations de producteurs et des petites entreprises situées dans des zones où l’accès aux services financiers reste très limité.

« Participer à FEFISOL nous permet de toucher des institutions que nous ne pouvons pas soutenir en direct. A cet égard, FEFISOL est complémentaire des autres fonds d’investissement en microfinance dans lesquels nous sommes engagés parce qu’il cible des clients plus petits et plus risqués », a affirmé Elodie Parent, Chargée d’Affaires à PROPARCO.

« Nous avons constaté à travers nos activités d’investisseur social depuis plus de 25 ans, que les marges de progression du secteur de la microfinance, en Afrique en particulier, sont importantes. Le secteur doit, en effet, financer sa croissance, diversifier son offre de produits et accroître son impact, tant économique que social, en particulier en direction du monde rural. Cela se traduit entre autre par un besoin accru de ressources financières plus longues et plus stables », a expliqué Christian Schmitz, Directeur Général de la SIDI.

FEFISOL se positionne ainsi comme un acteur innovant du secteur de la microfinance, fortement engagé au niveau de sa responsabilité sociale et environnementale, ce qui se concrétise par un ciblage des institutions locales les plus petites, qui sont aussi les plus risquées, la priorité donnée au secteur rural et au financement de l’agriculture, et la mise à disposition de ressources majoritairement en monnaie locale.

En choisissant de proposer des financements en monnaie locale, le fonds s’expose à un risque de change important étant donné la tendance à la dépréciation par rapport à l’euro de la plupart des devises africaines. Cela constitue néanmoins un avantage considérable pour des institutions locales dont l’activité est soumise par ailleurs à des contraintes extérieures fortes liées à leur environnement. L’AFD, partenaire privilégié du projet, a décidé de soutenir la politique d’investissement en monnaie locale du fonds en prenant à sa charge 70% des pertes de change. Outre le fait d’augmenter la capacité d’investissement de FEFISOL, le prêt octroyé par l’AFD joue ainsi le rôle d’un dispositif de garantie contre le risque de change.

Aude Flogny-Catrisse, responsable de la division Secteur Financier à l’AFD précise : « L’originalité de FEFISOL est de servir des institutions de microfinance de petite taille en milieu rural. Celles-ci sont souvent délaissées par les financements internationaux, car ni elles ni les investisseurs ne peuvent faire face au risque de change. En prenant une partie de ce risque à sa charge, l’AFD soutient la vocation solidaire du fonds, pour que les financements aillent vers ceux qui en ont le plus besoin. »

Deux mois après sa création, le comité d’investissement de FEFISOL a une vingtaine de dossiers en cours d’instruction. Il a d’ores et déjà validé quatre prêts, pour un montant total de 2,5 millions d’euros, auprès de deux institutions de microfinance, au Togo et au Mozambique, et de deux organisations de producteurs de cacao en Côte d’Ivoire.

Communiqué de presse de la SIDI, le 29 septembre 2011

S’informer

3 novembre 2015

Nutri’zaza, lauréate du Grand prix de la finance solidaire Le Monde/Finansol

Le Grand prix de la finance solidaire Le Monde/Finansol a récompensé le 3 novembre Nutri’zaza, une entreprise sociale malgache soutenue (...)

4 novembre 2014

Documentaire : La croissance est morte, vive la post-croissance !

FDM n°283

Dans son dernier film Sacrée croissance, la réalisatrice Marie-Monique Robin bat en brèche le dogme de la croissance en alliant exemples (...)

12 décembre 2013

Le CCFD-Terre Solidaire reçoit un Award pour « 30 ans de Finance Altruiste »

Pour la 4e année consécutive, Axylia organise les [profit for Non Profit] Awards, le seul événement qui rassemble les mondes des (...)

Nos projets

12 mai 2015 Banco Palmas

Une banque communautaire brésilienne lutte contre la pauvreté

Initiée en 1998 à Palmeiras, une banlieue pauvre de Fortaleza, dans l’État du Ceará, au Brésil, la Banco Palmas est, depuis, devenue une (...)

29 avril 2015 ACAD ARAB CENTER FOR AGRICULTURAL DEVELOPMENT

La micro-finance au service des paysans palestiniens

Fondée en 1988, ACAD (Arab Center for Agricultural Development) fait de l’appui technique et financier via du micro-crédit, aux (...)

16 juin 2014 Laurence Estival

Maroc/Économie sociale et solidaire, un pas vers l’autonomie

FDM n°281

Appuyés par l’association Femme Action, créée en 1989, un nombre croissant de groupes de femmes combattent la pauvreté par la création (...)

Nos alliés