Un avenir sans faim

Publié le 24.11.2010 • Mis à jour le 14.08.2012

Les responsables religieux des principaux cultes en France se sont réunis.

Mots-clés :

Paris, le 24 novembre 2010

Les responsables religieux des principaux cultes en France se sont réunis pour la première fois, mardi 23 novembre, au siège de la Fédération protestante de France, à Paris.

Dans la diversité de leurs traditions et de leurs convictions, ils ont échangé dans un climat d’écoute attentive et d’amitié, rappelant d’emblée qu’ils adhéraient sans réserve au principe de laïcité qui est un des fondements de notre République.

Ils ont fait leur, les propos du philosophe Paul Ricœur : « ce qu’on appelle généralement la religion a à faire avec la bonté. ... aussi radical que soit le mal, il n’est pas aussi profond que la bonté. Et si la religion, les religions, ont un sens, c’est de libérer le fond de bonté des hommes, d’aller le chercher là où il est complètement enfoui. »

Celles et ceux qui prétendraient utiliser l’élan religieux dans un but de domination, ou pire de légitimation de la violence, le trahissent. Dans notre société, les religions doivent favoriser activement le dialogue dans le respect mutuel, en s’appuyant sur la liberté et la justice qui sont à la base du vivre ensemble.

Les rencontres que les responsables religieux ont décidées d’avoir régulièrement, chez les uns et les autres à tour de rôle, leur permettront de partager leur réflexion et d’approfondir leur connaissance mutuelle. Par là, ils entendent contribuer, à leur mesure, au développement d’un climat de confiance dans notre pays.


Pasteur Claude BATY, président de la Fédération protestante de France
Accompagné du Pasteur Laurent SCHLUMBERGER, membre du Conseil de la Fédération protestante de France, président du Conseil national de l’Église réformée de France

Rabbin Gilles BERNHEIM, Grand Rabbin de France
Accompagné du Rabbin Moshé LEWIN, porte-parole du Grand Rabbin de France

Métropolite EMMANUEL, président de l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France
Accompagné de M. Carol SABA, porte-parole de l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France

M. Mohammed MOUSSAOUI, président du Conseil français du culte musulman
Accompagné de M. Anouar KBIBECH, secrétaire général du Conseil français du culte musulman

Cardinal André VINGT-TROIS, président de la Conférence des Évêques de France
Accompagné de Mgr Laurent ULRICH, vice-président de la Conférence des Évêques de France

Révérend Olivier WANG-GENH, président de l’Union bouddhiste de France

S’informer

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

20 février 2017

Devoir de vigilance : verdict le 21 février

FDM n°297

Le devoir de vigilance des entreprises sera-t-il définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 21 février 2017, malgré les blocages du (...)

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

22 décembre 2015 GRDR

La parité, un défi pour la démocratie locale au Mali

Dans la région de Kayes au Mali, les femmes sont peu représentées dans les instances politiques locales, que ce soit au niveau régional, (...)

Nos alliés