Noël contre la faim

Publié le 21.03.2013 • Mis à jour le 08.04.2013

Le Pape François a reçu Adolfo Pérez Esquivel

Prix Nobel de la Paix argentin, président international et fondateur de Serpaj, association partenaire du CCFD-Terre Solidaire.

le Pape François a reçu Adolfo Pérez Esquivel en audience privée à l’intérieur du Vatican. La rencontre a été affable et émouvante ; ils ont parlé des nouveaux chemins de l’Eglise avec un regard sur ceux qui ne possèdent rien, sur les gens marginalisés et sur tous ceux qui sont privés de leurs droits les plus élémentaires.

Prix Nobel de la Paix argentin, président international et fondateur de Serpaj, association partenaire du CCFD-Terre Solidaire, Adolfo Pérez Esquivel, est le troisième personnage latino-américain avec qui le Pape François s’est entretenu. Il avait reçu Cristina Kirchner et Dilma Roussel, les Présidentes de l’Argentine et du Brésil.

Après cette rencontre, Pérez Esquivel s’est exprimé de la façon suivante dans une conférence de presse :

« La rencontre s’est très bien passée. Nous avons parlé de la situation générale de l’Eglise dans le monde, en Amérique Latine, en Argentine et face aux problèmes environnementaux. Le Pape m’a dit quelle était sa conviction pour avancer dans la vérité, la justice et la réparation des dommages causés par les dictatures. Mais, nous avons parlé aussi des Droits Humains qui doivent être respectés dans leur intégralité ; on ne doit pas seulement les limiter aux assassinats de la dictature mais ils doivent aussi prendre en compte la pauvreté, l’environnement et la vie du peuple.

Nous nous sommes souvenus ensemble des martyrs de l’Amérique Latine qui sont des semences de vie ainsi que des voix prophétiques du continent américain : DonHelder Camara, Monseigneur Romero, Pedro Casadàliga, Leonidas Proaño, Enrique Engelelli et quelques autres.

Un autre thème dont nous avons parlé est celui de l’œcuménisme et le Pape m’a affirmé que l’Eglise doit dialoguer avec toutes les religions sur un même plan d’égalité.

Le Pape François m’a dit encore toute sa préoccupation pour réduire les indices de pauvreté dans le monde en travaillant ensemble avec les pauvres et que c’était là le motif qui l’a amené à choisir le nom de François, ce qui signifie pour lui tout un programme de vie et un symbole de son engagement avec les pauvres ».

Enfin, le Pape a demandé à Adolfo Pérez Esquivel son soutien ainsi que celui de tous les chrétiens pour qu’il puisse, grâce à leurs prières, aller de l’avant dans sa mission.

S’informer

21 novembre 2016

Un calendrier de l’Avent solidaire : "Noël contre la faim"

En ce temps où chacun se prépare à la fête, le CCFD-Terre Solidaire appelle à ne pas oublier les femmes et les hommes qui luttent (...)

24 octobre 2016

Rejet des accords de paix en Colombie : résilience et détermination

La victoire surprise du « non » au référendum du 2 octobre 2016 sur les Accords de paix plonge la Colombie dans l’incertitude. Ce résultat (...)

21 octobre 2016

Au Pérou, la répression policière fait une nouvelle victime dans une zone minière

Le 14 octobre 2016, un quatrième paysan a perdu la vie dans le cadre du conflit social qui oppose la population locale au plus grand (...)

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

11 juillet 2016 Centre Bartolomé de las Casas , CooperAcción

Au Pérou, la résistance à l’industrie minière des communautés indiennes, en images

Un documentaire de vingt minutes nous plonge au cœur des conséquences de l’exploitation minière sur les communautés paysannes et indiennes (...)

10 février 2016

La FAO distingue le travail de Cantera au Nicaragua

Deux acteurs du centre de Communication et d’éducation populaire Cantera, partenaire du CCFD-Terre Solidaire au Nicaragua, ont été (...)