Un avenir sans faim

Publié le 17 juin 2012

Une stratégie spécifique pour l’Amazonie

Le CCFD-Terre Solidaire est engagé depuis plus de 30 ans dans la région amazonienne à travers le soutien de nombreux acteurs de développement au Brésil, en Bolivie, Colombie et au Pérou. Cette expérience l’a amené à privilégier rapidement une approche territoriale spécifique pour la région amazonienne qui partage, de part et d’autre des diverses frontières nationales, une série de caractéristiques clés : réservoir d’eau, garant des équilibres climatiques du continent sud-américain, réservoir d’arbres à haute signification pour la planète, réservoir d’une diversité d’êtres vivants exceptionnelle, réservoir de dizaines de cultures humaines au sein de plusieurs grandes familles linguistiques.

FACE A DES DEFIS D’UNE RARE VIOLENCE
La colonisation ultra-rapide, coordonnée sur presque tous ses versants nationaux, par des programmes d’investissements multi-nationaux de très grande échelle visant à faire du bassin amazonien un énorme terrain de production industrielle de matières premières : bois, énergie hydro-électrique, minerai, viande de boeuf, soja, maïs… menace gravement la survie des populations. Le CCFD-Terre Solidaire structure l’organisation de ses partenaires colombiens, péruviens, boliviens et brésiliens pour résister à la pression des acteurs économiques et des autorités.

AIDER LES SOCIETES CIVILES A SE STRUCTURER
Les enjeux : une information de qualité, la formation de dirigeants, la mise en relation des acteurs pour permettre la construction d’une vision cohérente, continentale et renforcée de nos partenariats en Amazonie.

- Permettre aux organisations sociales et populaires de produire une information objective, critique, indispensable pour les aider à développer une stratégie de plaidoyer. Par exemple, l’Observatoires des conflits en Amazonie, une cartographie « sociale », des travaux de capitalisation… Certains partenaires du CCFD-Terre Solidaire tel que LATINDADD se sont constitués en réseaux et partagent leur réflexion avec de nombreuses organisations et acteurs clés de la région.

- Promouvoir la participation active des organisations de la société civile dans la prise de décision des politiques publiques régionales pour l’Amazonie par la création de nouveaux espaces et de mécanismes plus institutionnels de construction et de suivi des politiques publiques ainsi que la capitalisation d’expériences.

- Faciliter des stratégies d’action qui aident à articuler les résistances des populations et de leurs organisations représentatives sur leurs territoires et entre pays, face à la multiplication des conflits socio environnementaux déclenchés par les exigences d’un modèle économique prédateur.

- Contribuer à l’émergence de modèles de développement agricoles alternatifs à l’agro industrie, mis en œuvre sur le terrain par les organisations paysannes, comme l’agro foresterie, au bénéfice en particulier de la sécurité alimentaire des populations en situation de vulnérabilité.

- Renforcer les organisations de la société civile de la région et former des « leaders » porteurs de vision du développement à long terme en favorisant la participation à des événements, échanges d’expérience, capitalisation, études/publication …

Nos projets

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

S’informer

24 juillet 2017

Brésil : une mère obtient justice pour son fils, jeune noir des favelas, assassiné

Marcia de Oliveira Silva Jacintho a perdu son fils de 16 ans assassiné en 2002 par des policiers de Rio de Janeiro. Accompagnée par la (...)

9 juin 2017

Des paysannes et paysans en marche pour leurs droits

294- juillet/août 2016

Accaparement des terres, accès à l’eau, disparition des semences paysannes : « mêmes causes, mêmes luttes » ont plaidé près de 300 (...)

7 juin 2017

Guatemala : Le développement ne peut se faire qu’en respectant les droits humains et les droits environnementaux (CP)

Le 9 juin 2017, Jimmy Morales, président de la République du Guatemala, participera au Forum économique international sur l’Amérique (...)