Un avenir sans faim

Publié le 28 juillet 2016

140 jeunes du CCFD-Terre Solidaire au Forum Social Mondial 2016

Pour cette nouvelle édition du Forum Social Mondial à Montréal au Canada, qui se tient pour la première fois dans un pays du Nord, le CCFD-Terre Solidaire rassemble une délégation internationale composée de 140 jeunes du 2 au 15 août 2016.

Mots-clés :

Le FSM 2016 a pour objectif de rassembler plusieurs dizaines de milliers de personnes provenant de groupes de la société civile, d’organisations et de mouvements sociaux qui souhaitent construire un monde durable et solidaire, où chaque personne et chaque peuple a sa place et peut faire entendre sa voix.

La participation du CCFD-Terre Solidaire au FSM 2016 est basée sur un projet construit par et pour les jeunes. Membres du Réseau du CCFD-Terre Solidaire, jeunes issus des Mouvements et services d’Eglise (DCC, MRJC et SGDF), ils seront 140 dont 25 partenaires du Sud à participer. Les jeunes viendront du Maroc, de Guinée, du Mali, d’Afrique du Sud, de Madagascar, du Nicaragua, d’Argentine, du Brésil, et du Sri Lanka, de Bosnie-Herzégovine et de Serbie [1].
Leur participation s’inscrit dans une dynamique visant à construire des liens entre solidarité locale et solidarité internationale et à renforcer leur engagement pour un monde plus solidaire.
Comme l’explique Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire « le FSM est aujourd’hui le seul lieu qui permette à la société civile de converger dans des combats communs à l’échelon international » .

Depuis sa première édition en 2001 à Porto Alegre, les FSM visent à construire une meilleure articulation des luttes sociales et environnementales au niveau mondial.
Les FSM de Tunis en 2013 et 2015 avait réuni plusieurs dizaines de milliers de nouveaux participants venus de toute la région dans la dynamique mise à mal des printemps arabe.
Le FSM de Montréal permettra d’aller à la rencontre des mouvements nord-américains, en particulier des mouvements sociaux canadiens dont la force a contribué au changement politique que connaît actuellement le pays avec l’échec, aux élections d’octobre 2015, du parti conservateur au pouvoir depuis dix ans. Le Québec, en particulier, est un territoire d’innovations sociales où les initiatives pour des alternatives au système dominant se multiplient.

Rencontre avec la société civile canadienne

Un premier temps, du 2 au 9 août, sera consacré à une immersion au sein de la société civile canadienne par le biais de rencontres avec des organisations locales et des expérimentations de mode de vie collectif.

L’échange d’expériences et le partage d’informations seront les maitres mots de cette première semaine. Ils pourront rencontrer, par exemple, la mobilisation des peuples autochtones canadiens contre l’exploitation des sables bitumineux ou rejoindre celle de la société civile latino-américaine contre les pillages des ressources par les mêmes entreprises nord-américaines.

Animation de nombreux ateliers

Dans un second temps, du 9 au 15 août, ils participeront et animeront des ateliers du FSM. Ils s’impliqueront dans plusieurs activités (rencontres, ateliers, événements culturels), sur trois grands thèmes : citoyenneté et gouvernance ; économie sociale et solidaire ; justice climatique et souveraineté alimentaire.

« Dans un contexte où les inégalités sociales se multiplient au Nord comme au Sud, et où les dérèglements climatiques commencent à atteindre de plein fouet les plus vulnérables, ce FSM permettra d’affirmer qu’un engagement collectif pour « un autre monde est non seulement possible, mais nécessaire et urgent ». Emmené par la « fougue de la jeunesse canadienne », il sera, sans aucun doute, porteur de dynamiques. »
explique Bernard Pinaud.

Pour en savoir plus :

Retrouvez les articles sur les FSM précédents
Voir le site du Forum Social Mondial 2016

PDF - 5.4 Mo
La délégation du CCFD-Terre Solidaire au FSM - Dossier de presse
Télécharger le dossier de presse

[1Malheureusement, dix de nos jeunes partenaires se sont vus refuser leur visa par l’administration canadienne et se voient par conséquent nier la possibilité de participer à cette aventure collective : deux Maliens, deux Sud-africains, un Marocain, deux Sri-lankais ainsi que trois Birmans ont ainsi été contraints d’annuler leur voyage.

Nos projets

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

S’informer

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)