Un avenir sans faim

Publié le 23 janvier 2005

Le CCFD au Forum social mondial

Demander le respect des Objectifs du millénaire pour le développement (23 janvier 2005)

23 janvier 2005

Une délégation du Ccfd, Comité
catholique contre la faim et pour le développement, se rendra au Forum social
mondial, à Porto Alegre (Brésil) du 24 au 31 janvier 2005. Le Ccfd s’engage dans
le Forum selon les axes suivants :

  • Mobiliser l’opinion autour de la
    réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Le Ccfd
    participera à deux événements jeudi 27 janvier :
    • Comme membre de la campagne "2005 : plus d’excuses !" relais français de la coalition "Action mondiale contre la pauvreté", il participera au lancement qui aura lieu à Porto Alegre.
    • Au sein de cette coalition mondiale, la CIDSE (réseau international des organisations catholiques de développement), dont le Ccfd est membre, contribue par sa campagne "Assez de paroles, des actes !". Cette campagne sera également lancée à Porto Alegre.

    - Contribuer à l’élaboration de propositions
    alternatives pour un monde plus juste.

    • Le Ccfd participera à des tables rondes et ateliers organisés avec des associations du nord et du sud : séminaires sur les médias avec l’hebdomadaire La Vie, la Paix avec le Secours catholique, le financement du développement (dette), la souveraineté alimentaire, éducation et citoyenneté...

    -
    Favoriser la participation directe des sociétés civiles du Sud aux débats sur
    les grands enjeux mondiaux.
    40 responsables associatifs venus d’Afrique,
    Amérique latine, Asie-Pacifique, Bassin méditerranéen et pays de l’Est sont
    invités à participer aux séminaires et ateliers en fonction de leurs centres
    d’intérêt. Ils renforceront leur capacité d’intervention dans leurs pays grâce
    aux échanges et à la mise en réseau que permet le Forum social mondial.

  • Favoriser la participation de jeunes et d’adultes engagés dans les actions
    d’éducation à la solidarité internationale en France.
    • 15 membres du réseau des bénévoles du Ccfd, issus de toutes les régions de France.
    • 12 jeunes (22-27 ans), désirant approfondir leur investissement dans la solidarité internationale.

    Cette année la délégation sera accompagnée
    par Mgr Jean-Charles Descubes, Président de la commission sociale des évêques de
    France, évêque accompagnateur du Ccfd.

  • Des visites de terrain seront
    organisées mercredi 26 janvier au matin dans des municipalités voisines de Porto
    Alegre gérées selon le mode du budget participatif.

Nos projets

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

S’informer

24 juillet 2017

Brésil : une mère obtient justice pour son fils, jeune noir des favelas, assassiné (témoignage)

Marcia de Oliveira Silva Jacintho a perdu son fils de 16 ans assassiné en 2002 par des policiers de Rio de Janeiro. Accompagnée par la (...)

19 juillet 2017

Etats Généraux de l’Alimentation : Les organisations de la société civile interpellent le président de la République sur les conditions et enjeux des débats

Paris-le 19/07/17 : À la veille de l’ouverture des États Généraux de l’Alimentation, 39 organisations de la société civile saluent (...)

12 juillet 2017

Tourisme au Sri Lanka : Six conseils pour voyageurs responsables

Derrière les promesses d’une île paradisiaque, la vie n’est pas toujours rose pour ceux qui vivent sur place. Francis Priyankara Costa (...)