Un avenir sans faim

Publié le 20.03.2017 • Mis à jour le 21.03.2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Mots-clés :

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment important de l’élection présidentielle, à 35 jours du scrutin du 1er tour. Ce grand débat permettra à François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon de s’exprimer sur trois thématiques : société, économie et international. Actives sur cette campagne, nos associations le seront lors de ce débat et invitent les twittos à en faire de même avec le mot-dièse #Solidarité2017. Objectif : replacer la solidarité internationale au cœur du débat politique.

ActionAid France - Peuples Solidaires, le CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France, le Secours Catholique-Caritas France appellent les internautes à se mobiliser sur http://solidarite2017.org/agir pour interpeller en direct quatre candidats* sur trois faiblesses identifiées de leur programme - au regard des enjeux de lutte contre les inégalités, de lutte contre les dérèglements climatiques et de respect des droits humains.

Pour les associations : « Une journée de mobilisation ce samedi 18 mars a réuni à Toulouse, Bordeaux, Dijon, Strasbourg, Paris et 13 autres grandes villes de France, des citoyen-ne-s de tous âges, de tous profils. Tous et toutes nous ont rejoint pour défendre avec entrain, optimisme et détermination, des réponses concrètes face à la crise climatique, la lutte contre les inégalités et la faim dans le monde, le défi des migrations, l’attention portée aux générations actuelles et futures partout dans le monde. Les candidat-e-s doivent intégrer ces préoccupations dans leur agenda : dans un monde où 8 milliardaires possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité, la solidarité internationale doit être une priorité ! ».

Nos associations présenteront une analyse détaillée des programmes des candidat-e-s mi- avril.

Contact presse :

Notes aux rédactions :

* Le projet associatif et le socle de valeurs de nos associations étant incompatibles avec les positions du Front National, nous avons décidé de ne pas interpeller sa candidate à l’élection présidentielle.

La mobilisation citoyenne se poursuit également en ligne tout au long de la campagne électorale : sur le site http://solidarité2017.org les citoyen-ne-s peuvent signer la pétition pour appeler les candidat-e-s à s’engager sur les 15 propositions de nos organisations.

S’informer

18 avril 2017

Avis du Tribunal Monsanto : l’agrobusiness jugé responsable de violer des droits humains et l’environnement (CP)

Aujourd’hui, cinq juges de renommée mondiale ont rendu un avis consultatif, six mois après la tenue du premier tribunal citoyen (...)

27 mars 2017

Le 3 avril 2017, la société civile célèbre l’anniversaire des Panama Papers

Lundi 27 mars 2017 - A l’occasion de l’anniversaire des Panama papers, la société civile organise à Paris une journée de mobilisation avec (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

Nos projets

26 avril 2017

Crise alimentaire au Burundi, les partenaires se mobilisent

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire attirent notre attention sur la situation d’un nombre croissant de Burundais confrontés à une (...)

19 avril 2017

La famine frappe le Soudan du Sud en pleine guerre civile

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Le 20 février 2017, l’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud. Moissons incendiées, champs désertés et routes coupées : la situation ne (...)

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)