Publié le 3 mai 2011

L’appui politique

Le plaidoyer est une des formes d’action des sociétés civiles du Sud.

Pour agir sur les causes structurelles de la pauvreté, il est nécessaire de travailler au niveau local, mais aussi de peser sur les politiques publiques insuffisamment favorables, voire défavorables au développement de certaines populations. Le principe de « parti­cipation » permet aujourd’hui à la société civile d’exercer un contrôle de l’action des élus et de faire des propositions de politiques publiques.

Le CCFD - Terre Solidaire a développé un savoir-faire spécifique en termes de plaidoyer national et international, au Nord et au Sud. Le CCFD - Terre Solidaire entend le plaidoyer comme « un ensemble d’actions visant à influencer les décisions des responsables politiques et/ou économiques ». Son intervention est « pertinente si les décisions visées ont un rapport direct ou indirect avec les problématiques de développement au Sud et à l’Est » (extrait du rapport d’orientation 2008-2012).

Le CCFD - Terre Solidaire élabore et met en œuvre sa propre politique de plaidoyer, pour laquelle il se fixe des axes d’intervention spécifiques (contrôle du commerce des armes, contrôle des ressources naturelles dans les zones de conflit, promotion de politiques agricoles et énergétiques européennes solidaires et défense des agricultures familiales, par exemple). Certains partenaires peuvent être associés tant à l’étape de la conception qu’à celle de la mise en œuvre, qu’ils enrichissent et renforcent. Inversement, le plaidoyer est aussi une des formes d’action des sociétés civiles du Sud et de l’Est, et le CCFD - Terre Solidaire peut être amené à accompagner et soutenir le plaidoyer de ses partenaires. Enfin, le CCFD - Terre Solidaire mène, de concert avec ses partenaires, des actions de plaidoyer rendues nécessaires par des contextes politiques spécifiques (pays en conflit notamment). On peut considérer ce plaidoyer comme une modalité indirecte d’appui partenarial.

Ces actions de plaidoyer « conjoint » sont menées avec des partenaires-alliés, co-agissant avec le CCFD - Terre Solidaire en faveur d’objectifs définis en commun. Ces partenaires ne sont pas forcément les plus importants en taille mais ils ont une maturité certaine sur le plan institutionnel et une grande capacité de lecture et d’action politiques.

Il s’agit alors de :

  • construire des positions communes ;
  • construire des alliances avec d’autres sociétés civiles dans les pays du Sud, de l’Est mais aussi au Nord, afin de bâtir une analyse plus fine et susceptible d’influencer les politiques publiques. C’est là que l’importance du nombre de pays dans lesquels le CCFD - Terre Solidaire intervient, la variété des organisations qu’il appuie, la taille de son réseau de militants en France, s’avèrent importants, puisqu’il s’agit de mettre en tension l’ensemble des acteurs de transformation sociale au Nord comme au Sud et à l’Est ;
  • toucher les autorités nationales et internationales par les diverses voies possibles et le cas échéant, en construisant des relations de confiance dans la durée, pour permettre un dialogue constructif.

Champs de plaidoyer et questions en débat

PNG - 1.4 Mo
Une exploitation familiale au Kivu

Dans le domaine de la souveraineté alimentaire, l’accent est mis sur la nécessaire diver­si­­fication des modes de production – notamment dans les exploitations familiales –, la pro­tection des marchés concernant certains produits sensibles pour les États, la sécurisation des ressources en terre, eau et semences, notamment vis-à-vis des multinationales (cf. partie 2).

Dans le champ de la construction de la paix et de la démocratie, l’action des organisations partenaires favorise la sortie de crise et l’amélioration de la démocratie : il s’agit donc de les soutenir. La communauté internationale est appelée à mener des interventions mesurées, respectueuses de la volonté des citoyens dans les pays en conflit (médiation, sanctions, forces de paix), pour contrôler les ressources des conflits (souvent minières) et le commerce des armes. Enfin, le plaidoyer porte sur le respect des droits des minorités.

Quelques exemples d’actions en rapport avec ces objectifs de plaidoyer :

  • des études ont démontré que la protection des marchés agricoles dans les pays en développement est nécessaire à leur croissance économique. Des campagnes ont permis de faire reconnaître les analyses et propositions de vastes réseaux de société civile et d’influencer, même encore modestement, les politiques agricoles internationales ;
  • des propositions et principes concernant les lois foncières ont été proposés en RDC afin de protéger les terres des petits paysans tout en permettant néanmoins les investissements étrangers. Elles ont été reprises dans le projet de loi agricole 2009 ;
  • en République Démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Tchad, en Colombie, en Birmanie, de nombreux appels, conférences, rapports, rencontres avec les autorités ont été organisés pour faire entendre la voix des citoyens concernant la sortie de crise, et notamment pour demander des commissions d’enquête internationale, éventuellement des sanctions contre des dirigeants ayant commis des actes de répression. En Guinée, cette alliance des ONG/syndicats avec les partis politiques et la société civile internationale a permis une mise à l’écart du dirigeant de la junte militaire présumé coupable de crimes contre l’humanité et l’ouverture avec son successeur d’un processus conduisant à l’organisation d’élections démocratiques ;
  • afin de faire évoluer la situation au Proche-Orient, le CCFD - Terre Solidaire a été amené à interpeller à de nombreuses reprises les autorités françaises et européennes afin qu’elles agissent auprès d’Israël pour la levée du blocus de Gaza et l’arrêt de l’expansion des colonies ; à cet égard la question de l’efficacité de l’aide internationale et celle du développement sous occupation ont été posées, et le réseau bénévole du CCFD - Terre Solidaire a été amené à les relayer à de nombreux niveaux.
PNG - 782.2 ko
Les représentants des Mutuelles de solidarité dans le Nord-Kivu en RDC accueillent une mission de la SIDI et du CCFD - Terre Solidaire

Traduction opérationnelle

Le chargé de mission est personnellement investi dans cet appui mais la direction des études et du plaidoyer du CCFD - Terre Solidaire est aussi concernée, suivant la thématique.

Les outils utilisés sont la réalisation ou le financement d’études et de rapports pour étayer les prises de position ; l’élaboration de textes de positionnement ; l’interpellation des décideurs par courrier ou par voie de presse ; l’organisation d’évènements et de conférences de presse ; des rencontres avec les représentants d’autorités nationales ou internationales ; des campagnes de mobilisation, des pétitions, des manifestations avec la participation du réseau bénévole du CCFD - Terre Solidaire ; des dénonciations et éventuellement des négociations s’il y a lieu ; la participation à des séminaires, débats, colloques, forums sociaux ; l’invitation de partenaires à venir témoigner et rencontrer en France des réprésentants des décideurs ; l’accompagnement de délégations de personnalités politiques et de journalistes sur le terrain, pour leur permettre de constater par eux-mêmes les causes des revendications.

Les alliances sont primordiales pour obtenir une audience internationale et associer les compétences ; elles se font notamment avec les réseaux de droits de l’homme (FIDH, Amnesty International), les réseaux d’ONG (laïcs comme celui d’Oxfam et de Concord ou chrétiens comme ceux de la CIDSE, la Caritas, la FIACAT), les organisations paysannes (le ROPPA, Via Campesina) et les syndicats (essentiellement la CFDT et la CGT).

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

S’informer

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)