Un avenir sans faim

Publié le 1er mai 2006

Délit d’émigration clandestine

Pour donner plus de force et de crédibilité au fantasme d’une horde de migrants prête à envahir l’Europe, rien de tel qu’une "traduction juridique" du phénomène, gage de sérieux : le "délit d’émigration illégale". Repris en choeur par les décideurs politiques et les médias, ce concept conforte l’ensemble des citoyens européens dans l’idée qu’en plus d’être illégitime, l’émigration n’est pas légale.

. Pas de fondement juridique
Or, cette notion nouvelle ne repose sur aucun fondement juridique. Car si l’immigration peut, elle, être illégale, la Déclaration universelle des droits de l’homme précise bien « toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et d’y revenir ». Rappelons que la criminalisation des « fuyards » est d’ordinaire l’apanage des dictatures, comme c’était le cas dans les pays du bloc soviétique plongés dans la Guerre Froide. Mais l’idée fait néanmoins son chemin dans le contexte actuel de contrôle total du migrant, à la source comme à l’arrivée.

. Cautionner la chasse aux "émigrants"
Le Maroc s’est ainsi transformé en nasse mortelle pour les migrants qui échouent devant les grilles protégeant les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Fort d’une nouvelle législation à l’encontre des émigrants clandestins, « poussé en cela par l’Ue, le Maroc a pris l’habitude de faire la chasse aux sortants - ce qui, on le sait, s’est soldé par une quinzaine de morts par balle lors des événements de Ceuta et Melilla de l’automne 2005. » dénonce le réseau Migreurop*.

* « Emigration illégale, une notion à bannir », Libération, 13 juin 2006.

Nos projets

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

S’informer

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)