Noël contre la faim

Publié le 23.04.2015 • Mis à jour le 14.10.2016

Sommet exceptionnel de l’Union européenne sur les migrants en Méditerranée

Le CCFD-Terre Solidaire appelle le Président de la République à prendre des mesures à la hauteur de la situation

Les propositions des dirigeants européens qui viennent d’être dévoilées ce jeudi 23 avril ne sont pas à la hauteur du drame humain qui est en train de se jouer sous nos yeux en Méditerranée.
C’est pourquoi le CCFD-Terre Solidaire a décidé de se mobiliser et d’interpeller le Président de la République pour lui demander de prendre très rapidement les mesures fortes qui s’imposent et de faire pression sur ses partenaires européens.

Pour la seule journée de dimanche, 800 personnes ont péri dans le naufrage de leur bateau au large de la Libye et depuis le début de l’année, près de 1800 migrants sont portés disparus en mer. En 15 ans, 23 000 d’entre eux sont morts en voulant rejoindre l’Europe.

Ces tragédies font suite à l’arrêt de l’opération italienne "Mare Nostrum" qui avait permis de sauver plus de 100 000 migrants en moins d’un an et son remplacement par une patrouille européenne des frontières qui n’a pas pour mission première de sauver mais de surveiller. Aussi est-il urgent de mettre en place une autre politique migratoire pour l’Europe et dans l’immédiat d’avoir une seule préoccupation : sauver des vies ! Au-delà du drame humain, le CCFD-Terre Solidaire rappelle à quel point les migrations internationales structurent nos sociétés : en France comme ailleurs, elles sont facteurs de richesses culturelles, sociales et économiques.

Le CCFD-Terre Solidaire appelle le Président de la République à prendre très rapidement les mesures suivantes et à faire pression auprès de ses partenaires européens pour :
- Mettre en place une opération « Mare Nostrum » européenne de sauvetage adaptée à la situation d’urgence
- Décriminaliser la question des migrants qui a transformé l’Union européenne en une véritable citadelle détournant les yeux des tragédies provoquées
- Ouvrir des voies légales d’accès à l’Europe pour accueillir dignement et dans le respect des droits de l’homme toute personne qui fuit les guerres et la répression
- Construire une nouvelle approche et une gouvernance alternative des migrations, qui considère enfin les migrants comme des êtres humains.

Voir aussi l’appel "Contre les naufrages en Méditerranée : des ponts, pas des murs !"

PDF - 59 ko

Contact
Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

S’informer

10 novembre 2016

Ouverture d’un centre d’accueil pour migrants à Paris, un début de réponse ?

Un centre d’accueil pour migrants, demandeurs d’asile et réfugiés s’ouvre ce jeudi 10 novembre 2016 à Paris, à l’initiative de la ville. Ce (...)

3 octobre 2016

Plan Cazeneuve : quel positionnement sur la répartition des demandeurs d’asile de Calais ?

Le Plan Cazeneuve : une proposition controversée, mais qui va dans la bonne direction Depuis quelques jours, le projet d’accueil des (...)

15 septembre 2016

Insertion des Roms, ce combat est aussi le leur

294- juillet/août 2016

Les six millions de Roms constituent la plus grande minorité ethnique de l’Union européenne. Citoyens européens pour la plupart, ils (...)

Nos projets

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)