Un avenir sans faim

Publié le 25.03.2013 • Mis à jour le 16.07.2014

Les membres du Conseil de sécurité, dont la France, ne doivent pas bloquer l’adoption d’un traité fort

Négociations à l’ONU du Traité sur le commerce des armes

A 72 heures de la fin des négociations du futur Traité sur le commerce des armes (TCA) aux Nations unies à New York, le CCFD-Terre Solidaire déplore que l’attitude des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, empêche des améliorations cruciales.

« Le projet de TCA en l’état souffre de trois failles majeures : il couvre un nombre trop limité d’armes et ne contrôle pas suffisamment les munitions ; il n’empêche pas assez drastiquement les Etats d’exporter des armes vers des dictatures ; et ne contient aucune garantie de transparence sur le commerce des armes. Ces manquements sont anciens, mais les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité semblent incapables de les corriger. Les Britanniques et les Français privilégient un exercice d’équilibriste pour ne pas incommoder les Américains, les Chinois et les Russes et les garder dans ce processus, même au prix d’un affaiblissement du futur traité. C’est une prise en otage d’un espoir porté par des millions de victimes des conflits », remarque Zobel Behalal, chargé de plaidoyer Paix et conflits présent à New York pour le CCFD-Terre Solidaire.

Le 22 mars 2013, le président de la conférence, l’Australien Peter Woolcoot, a soumis un nouveau projet de traité. Si la rédaction juridique a été améliorée par rapport au projet initial, le texte est bien en deçà des attentes de la société civile.

Le CCFD-Terre Solidaire, membre de la plateforme Contrôlez les armes, appelle à un sursaut des États, notamment de la France, pour faire de cette conférence un succès.

Contact : Véronique de la Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

S’informer

15 mars 2017

Nouvelle législation sur les minerais de conflit, une opportunité manquée pour l’Union européenne

Le jeudi 16 mars 2017, le Parlement européen votera la proposition de loi sur les « minerais de conflit », un règlement qui vise à garantir (...)

6 février 2017

Colombie : Les assassinats menacent la construction de la paix

Dans un contexte de démobilisation de la guérilla des FARC - Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - et de mise en application de (...)

14 décembre 2016

Colombie : La paix doit être accompagnée de changements sociaux de fond

FDM n°296

Luis Guillermo Guerrero Guevara est directeur du Centre de recherche et d’éducation populaire/Programme pour la Paix (CINEP/ PPP), un (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

30 mai 2016

Centrafrique : le CCFD-Terre Solidaire consolide son soutien à la société civile

Au début de la crise politique en 2012, le CCFD-Terre Solidaire n’a pratiquement plus de partenaires dans ce pays, malgré quelques (...)