Mots-clés :

Publié le 17 décembre 2004

Les ONG demandent la transparence sur les événements

Les acteurs de solidarité internationale et associations de défense des droits de l’Homme, réunis au sein d’une plate-forme commune, suivent l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire avec une inquiétude croissante.

Mots-clés :

Face à la gravité des récents événements et au blocage de la situation, ils invitent l’ensemble des parlementaires à prendre l’initiative d’un débat ouvert et approfondi et de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

La lutte contre l’impunité est un facteur essentiel pour ramener la paix. Les organisations signataires demandent donc au Conseil de sécurité des Nations Unies de créer une Commission internationale d’enquête indépendante sur ces événements et de rendre public l’ensemble des précédents rapports effectués par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies sur les violences et massacres en Côte d’Ivoire depuis le début de la crise, mettant en cause les responsabilités des autorités ivoiriennes et des Forces Nouvelles.

Ils reconnaissent l’engagement des soldats français dans le sauvetage de nombreuses vies ivoiriennes et françaises. Mais le blocage de la situation dans le pays montre que la France ne peut jouer sans équivoque le rôle de force d’interposition en Côte d’Ivoire, aussi indispensable soit-elle. Ils demandent donc au gouvernement français d’étudier le transfert du commandement aux Nations Unies et l’élargissement graduel à d’autres contingents internationaux.

Les organisations signataires rappellent enfin que les acteurs de la solidarité ivoirienne sont en majorité les premiers bâtisseurs de la paix et de la réconciliation. Ils demandent que soient rétablis les crédits internationaux, notamment français, prévus pour la mise en œuvre de leurs programmes afin d’éviter un renforcement des tensions liées à l’interruption des projets éducatifs et sociaux.

Liste des signataires : CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement), DEFAP (Service protestant de missions), Alliances et Entraide Côte d’Ivoire, Frères des Hommes, Réseau Foi et Justice Afrique-Europe, Secours catholique / Caritas France, Survie, Terre des Hommes France.

Nos projets

24 février 2016

Une caravane ouest-africaine pour le droit à la terre, à l’eau et aux semences

La Convergence ouest-africaine, qui rassemble notamment le CCFD-Terre Solidaire et plusieurs de ses partenaires, organise une caravane (...)

8 avril 2013 ARK

« En Côte d’Ivoire, le feu couve sous les cendres »

Âgé de 57 ans et président du conseil d’administration de l’ONG Animation rurale de Korhogo (ARK, partenaire du CCFD-Terre Solidaire). Basée (...)

4 mai 2012 ASAPSU

Assistance aux réfugiés et renforcement de la société civile

Dans la foulée du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010 des dizaines de milliers d’Ivoiriens se sont soit réfugiés dans les pays (...)

S’informer

9 juillet 2014

Contrats de désendettement en Afrique : quel avenir sans la société civile ?

Jeudi 10 juillet se tient au Cameroun le premier Comité d’organisation stratégique (COS) de l’année 2014, dont l’objectif est d’assurer le (...)

29 mai 2013

Attaques contre la Convention de la société civile ivoirienne

La Plateforme Dette & Développement* dénonce les attaques à l’encontre de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI), la plus (...)

1er mars 2013

Le refus de l’instrumentalisation des religions par les politiques

FDM n°268

Pendant une décennie – entre septembre 2002 et avril 2011 –, la Côte d’Ivoire s’est violemment déchirée. Laurent Gbagbo et ses partisans ont (...)