Noël contre la faim
Mots-clés :

Publié le 18 avril 2005

Déclaration des organisations féminines de la société ciile ivoirienne pour la paix

Depuis le 19 septembre 2002, la Côte d’Ivoire vit une crise politico-militaire sans précédent.

Face à la souffrance profonde de la population particulièrement les femmes, les enfants et les personnes âgées, causée par cette tragédie humaine, de nombreuses tentatives de solutions ont été initiées.

Ainsi, différentes négociations se sont succédé : Lomé, Bamako, Dakar, Linas Marcoussis, Kléber, Accra I, II, et III. Mais la paix tarde toujours à venir.

Devant cette léthargie dans laquelle est plongé notre pays, la Communauté Internationale, singulièrement l’Union Africaine, a pris ses responsabilités en désignant un médiateur, en la personne de SEM THABO MBEKI, Président de la République Sud Africaine.

Malgré la complexité du dossier et le pessimisme affiché par les uns et les autres, SEM. THABO M’BEKI est parvenu a réunir à Pretoria l’ensemble des acteurs politiques clés de la crise ivoirienne :
- SEM. Laurent GBAGBO, Président de la République de Côte d’Ivoire ;
- SEM. Seydou Elimane DIARRA, 1er Ministre de la République de Côte d’Ivoire ;
- SEM. Henri Konan BEDIE, Ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, Président du PDCI-RDA ;
- SEM. Alassane Dramane OUATTARA, Ancien Premier Ministre, Président du RDR ;
- Mr. SORO Kigbafori Guillaume, Ministre d’Etat, Ministre de la Communication, Secrétaire Général des Forces Nouvelles.

De leur concertation est né un accord, dit accord de Pretoria, signé par tous, le 06 avril 2005.

Analysant donc la situation actuelle, et devant l’accalmie relative constatée ces derniers jours sur le front politique, le Caucus des organisations féminines de la société civile ivoirienne :
Félicite et remercie SEM. THABO MBEKI pour son implication effective dans le processus de retour de la paix en Côte d’Ivoire
1- Salue et félicite SEM. Laurent GBAGBO pour son sens élevé du devoir en tant que Chef de l’Etat, garant de l’unité nationale
2- Félicite et remercie les personnalités politiques ivoiriennes signataires de l’accord de Pretoria pour leur sens élevé de la nation et pour l’intérêt qu’elles accordent à la paix dans leur pays, en déclarant unanimement la fin de la guerre.
3- Félicite et remercie la population civile pour avoir compris que le seul combat qui vaille la peine est celui de la paix et du développement.
4- Interpelle les Ivoiriennes, les Ivoiriens et les amis de la Côte d’Ivoire, afin qu’ils fassent leur l’accord de Pretoria, en s’abstenant de toute action pouvant mettre à mal le processus de retour à la paix.
5- Demande instamment que la décision relative à l’article 35 qui a été annoncée par SEM. THABO MBEKI Président de la République Sud Africaine, médiateur, soit appliquée, aussi bien par l’ensemble des signataires de l’accord de Pretoria, tous les partis politiques, les mouvements patriotiques, que la population ivoirienne.
6- Demande aux Forces de Défense et de Sécurité et aux Forces Armées des Forces Nouvelles ainsi qu’aux Forces Impartiales de débuter le processus du DDR à la date prévue par l’accord de Pretoria.
7- Demande que la recherche de la paix, sans calcul, pour le bien de toutes et de tous, habite le cœur de tous les Ivoiriens.

Pour la rencontre avec le Chef de l’Etat, le Caucus appelle toutes les femmes des différentes organisations à prendre part à l’importante mobilisation qui aura lieu le 19 Avril 2005 à partir de 9 Heures, à la Présidence. A cet effet, les femmes devront être vêtues de blanc, signe de
Paix et de pureté.

Je vous remercie

Fait à Abidjan, le 18 avril 2005

Pour le Caucus des femmes
Mme Salimata PORQUET
Coordinatrice

Nos projets

24 février 2016

Une caravane ouest-africaine pour le droit à la terre, à l’eau et aux semences

La Convergence ouest-africaine, qui rassemble notamment le CCFD-Terre Solidaire et plusieurs de ses partenaires, organise une caravane (...)

8 avril 2013 ARK

« En Côte d’Ivoire, le feu couve sous les cendres »

Âgé de 57 ans et président du conseil d’administration de l’ONG Animation rurale de Korhogo (ARK, partenaire du CCFD-Terre Solidaire). Basée (...)

4 mai 2012 ASAPSU

Assistance aux réfugiés et renforcement de la société civile

Dans la foulée du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010 des dizaines de milliers d’Ivoiriens se sont soit réfugiés dans les pays (...)

S’informer

9 juillet 2014

Contrats de désendettement en Afrique : quel avenir sans la société civile ?

Jeudi 10 juillet se tient au Cameroun le premier Comité d’organisation stratégique (COS) de l’année 2014, dont l’objectif est d’assurer le (...)

29 mai 2013

Attaques contre la Convention de la société civile ivoirienne

La Plateforme Dette & Développement* dénonce les attaques à l’encontre de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI), la plus (...)

1er mars 2013

Le refus de l’instrumentalisation des religions par les politiques

FDM n°268

Pendant une décennie – entre septembre 2002 et avril 2011 –, la Côte d’Ivoire s’est violemment déchirée. Laurent Gbagbo et ses partisans ont (...)