Un avenir sans faim

Publié le 10.06.2002 • Mis à jour le 14.08.2012

Israël-Palestine : La Paix exige le respect du droit

Appel au Gouvernement français et à la Commission européenne (10 juin 2002)

10 juin 2002

Les récentes opérations militaires l’ont à nouveau démontré par leur inanité : il n’existe aucune solution militaire au conflit entre Israël et les Palestiniens. Ni les attentats-suicides ne feront plier Israël, ni les opérations militaires de Tsahal visant à la destruction systématique de toute l’infrastructure palestinienne ne feront taire la revendication palestinienne sur les territoires occupés depuis 1967.

A la logique de la violence il faut opposer un projet politique de paix véritable : revenir au droit international et l’appliquer sans délai. Les programmes de reconstruction et de réhabilitation pourront effacer les dégâts matériels, mais il n’existe pas d’autre solution que politique et globale.

La reconnaissance du droit des Palestiniens à disposer d’un Etat viable reste la perspective indispensable à toute reprise des négociations et à tout règlement durable. C’est pourquoi, nous demandons au Président de la République, au gouvernement français et à la présidence de la commission européenne :

• de convoquer le conseil des accords d’association de l’Union européenne pour prendre des mesures appropriées en réponse aux violations israéliennes,
• d’user de tous leurs pouvoirs pour appuyer les initiatives des Nations unies, notamment en vue de l’envoi d’observateurs internationaux en grand nombre et d’une force d’interposition,
• d’agir en vue de l’ouverture aussitôt que possible de négociations sous l’égide de la communauté internationale,
• d’intervenir auprès des dirigeants d’Israël pour obtenir d’eux, très vite :

  • le respect intégral du statut d’autonomie des Territoires palestiniens, tel qu’il a été défini dans les accords d’Oslo,
  • l’engagement à mettre fin à l’occupation et à la colonisation des Territoires palestiniens, conformément aux résolutions des Nations unies.

Parce que l’avenir de ces deux peuples nous tient à cœur, parce que nous y avons des amis et des partenaires de longue date, parce que nous sommes scandalisés de voir triompher la force brute et la haine sur une terre qui est chère aux croyants juifs, chrétiens et musulmans, nous invitons tous les hommes épris de paix à mettre tout en œuvre pour qu’advienne enfin une paix durable et vraie.


P. Philippe BLANC, président de l’Association des directeurs diocésains de pèlerinages
Mgr Philippe BRIZARD, directeur général de l’œuvre d’Orient
Mgr Jean Luc BRUNIN, évêque auxiliaire de Lille
Sylvie BUKHARI DE PONTUAL, présidente de l’Acat France
P. Pierre de CHARENTENAY sj, Directeur de l’OCIPE (Office catholique d’initiative pour l’Europe)
Jean Marc DUPEUX, secrétaire général de la CIMADE
P. Bruno DUPUIS, ofm, Délégué de la Custodie de Terre Sainte
Mgr Georges GILSON, prélat de la Mission de France, évêque de Sens-Auxerre
Mgr André LACRAMPE, président du Conseil national de la solidarité
P. Emmanuel LAFONT, secrétaire national de la Coopération missionnaire
Xavier LAMBLIN, président du Comité catholique contre la faim et pour le développement
P. Christian MELLON sj, secrétaire national de Justice et Paix-France
Mgr Georges SOUBRIER, évêque de Nantes
Mgr Marc STENGER, président de Pax Christi France
Joël THORAVAL, président du Secours Catholique/Caritas France

S’informer

29 mars 2017

Rapport : Les liaisons dangereuses de banques françaises avec la colonisation israélienne

Huit organisations internationales, françaises et palestiniennes, dont le CCFD-Terre Solidaire, publient le 29 mars 2017 un rapport (...)

29 mars 2017

Un rapport dévoile les liens entre banques françaises et colonies israéliennes

Plusieurs organisations - Association France Palestine Solidarité, CCFD–Terre Solidaire, Fair Finance France, FIDH, LDH, Solidaires, CGT (...)

15 mars 2017

Nouvelle législation sur les minerais de conflit, une opportunité manquée pour l’Union européenne

Le jeudi 16 mars 2017, le Parlement européen votera la proposition de loi sur les « minerais de conflit », un règlement qui vise à garantir (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

30 mai 2016

Centrafrique : le CCFD-Terre Solidaire consolide son soutien à la société civile

Au début de la crise politique en 2012, le CCFD-Terre Solidaire n’a pratiquement plus de partenaires dans ce pays, malgré quelques (...)