Publié le 22.09.2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

Déclaration de plus de 100 ONG syriennes et internationales humanitaires et de défense des droits humains après l’attaque sur un convoi humanitaire à destination d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants d’Alep en Syrie, marque un nouveau record d’inhumanité. Alors que les chefs d’État et de gouvernement sont réunis à New York cette semaine, les yeux du monde entier sont rivés sur eux et l’Histoire jugera leur réponse à cet acte criminel.

Les chefs d’État et de gouvernement sont réunis la semaine du 19 septembre 2016 à New York pour l’Assemblée Générale des Nations Unies. Chaque dirigeant qui accepte l’impunité pour les auteurs de crimes de guerre et leurs soutiens se rend complice de la dissolution actuelle du droit international humanitaire. Il s’agit des normes qui fondent une vision commune d’humanité à travers le monde. Ces normes protègent chacun d’entre nous : les perdre reviendrait à oublier les leçons des deux guerres mondiales et revenir à des temps d’obscurité et d’anarchie.

Des témoins interviewés par Amnesty International ont indiqué que différents appareils aéroportés, notamment des hélicoptères et des avions de combat de fabrication russe, ont pris part au bombardement. Nous appelons le Conseil de Sécurité à demander immédiatement au Secrétaire Général des Nations Unies de lancer une enquête dans les plus brefs délais, et d’en rapporter les conclusions au Conseil sous une semaine, afin d’identifier de manière définitive les auteurs de l’attaque, et formuler des recommandations pour qu’ils rendent des comptes au regard du droit international. Il faut faire comprendre à leurs auteurs qu’ils ne peuvent continuer à commettre de tels crimes en toute impunité.

Pendant plus de cinq ans, nous avons vu les condamnations répétées des chefs d’État et de gouvernement face aux violations généralisées du droit international humanitaire et des droits humains par les parties au conflit en Syrie. Ils ont pourtant systématiquement échoué à faire rendre des comptes aux auteurs de ces crimes. Systématiquement, les civils ont été tués et affamés, les hôpitaux bombardés, et les travailleurs humanitaires pris pour cible, sous les yeux du monde entier. Combien d’horreurs les Syriens doivent-ils encore endurer avant qu’une nouvelle ligne rouge ne soit franchie ?

Signataires de la déclaration commune

1. Abrar Halap Association for Relief and Development
2. Action Aid International
3. Ahl Horan
4. Al Seeraj For Development And Healthcare
5. Amrha
6. ASML - Association de Soutien aux Médias Libres
7. Association for Aid and Relief (AAR), Japan
8. Attaa Association
9. Attaa for Relief and Development (ARD)
10. Balad Syria Organization
11. Basmet Amal Charity
12. Baytna Syria
13. Big Heart Foundation
14. Bihar Relief Organization
15. Binaa Organization for Development
16. Bonyan
17. Cairo Institute for Human Rights Studies (CIHRS)
18. CARE International
19. CCFD – Terre Solidaire
20. Center for Civilians in Conflict (CIVIC)
21. Center for Victims of Torture
22. Christian Aid
23. Collateral Repair Project
24. Collectif des Amis d’Alep
25. Comité d’Aide Humanitaire au Peuple Syrien - ComSyr57
26. Damascene House Foundation for Society Development
27. Deir Elzzor United Association (FURAT)
28. Dorcas
29. Education Without Borders (MIDAD)
30. Emaar AL Sham Humanitarian Association
31. Enjaz Development Foundation
32. ETM
33. EuroMed Droits EMHRN
34. Ghiath Matar Foundation
35. Ghiras Al Nahda
36. Ghiras Foundation
37. Global Centre for the Responsibility to Protect
38. GOAL
39. Hand in Hand for Syria
40. Help 4 Syria
41. Human Care Syria
42. Human Rights & Democracy Media Center (SHAMS)
43. Humanitarian Relief Association (IYD)
44. International Rescue Committee
45. Ihsan for Relief and Development
46. iMMAP
47. Independent Doctors Association (IDA)
48. Insan for Psychosocial Support
49. International Supporting Woman Association (ISWA)
50. Irtiqaa Foundation
51. Karam Foundation
52. La Vague Blanche pour la Syrie
53. Local Development and Small-Projects Support (LDSPS).
54. Maram Foundation for Relief & Development
55. Masrrat - The Syrian Establishment for Human Care and Enhancement
56. Mercy Corps
57. Mountain Foundation
58. MRAP - Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples
59. Najda Now
60. Nasaem Khair
61. Norwegian Refugee Council
62. NuDay Syria
63. Orient
64. Oxfam
65. People in Need
66. Physicians Across Continents (PAC)
67. Physicians for Human Rights
68. Protection Approaches
69. Qatar Red Crescent Society
70. Qitaf Al Khair Relief Association
71. Saed Charity Association
72. Save A Soul
73. Save the Children
74. Secours Islamique France
75. Sedra Association For Charity
76. Shama Association
77. Sanabel Al Khair
78. Social Development International (SDI)
79. Solidarité Saintonge Syrie
80. Solidarités International
81. SUDO UK
82. SUHA - Urgence Solidarité Syrie
83. Syria Charity
84. Syria Relief
85. Syria Relief
86. Syria Relief and Development
87. Syria Relief Organization
88. Syrian American Medical Society (SAMS)
89. Syrian Education Commission (SEC)
90. Syrian Engineers For Construction and Development Organization (SECD)
91. Syrian Expatriate Medical Association (SEMA)
92. Syrian Institute for Justice
93. Syrian Medical Mission
94. Syrian Network for Human Rights
95. Syrian NGO Alliance (SNA)
96. Syrian Orphans Organization
97. Takaful Alsham Charity Organisation
98. Tuba Dernegi
99. Unified Revolutionary Medical Bureau in East Gouta
100. Union of Medical Care and Relief Organizations (UOSSM)
101. Union Of Syrians Abroad
102. Violations Documentation Center in Syria (VDC)
103. Violet Organisation
104. War Child Holland
105. White Hands - Beyazeller
106. Win Without War
107. Women for Development
108. World Vision

S’informer

12 septembre 2016

Violations des droits humains : STOP à l’impunité des multinationales !

La France et l’Union européenne doivent soutenir le traité des Nations Unies sur le respect des droits humains par les entreprises (...)

6 septembre 2016

Brésil : en pleine crise politique, les partenaires du CCFD-Terre Solidaire s’expriment

Les acteurs sociaux brésiliens – dont les partenaires du CCFD-Terre Solidaire – sont très alarmés par la régression radicale des politiques (...)

25 août 2016

Accord de paix final en Colombie : la première marche est franchie

L’Accord de paix final entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC vient d’être annoncé ce mercredi 24 août. Le Réseau France (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)