Un avenir sans faim

Publié le 31 mars 2010

Garantir l’accès aux services de base

Près de 75 % de la population est mal nourrie. Les difficultés d’accès à l’eau, à l’éducation et à la santé ont été aggravées par les conflits, mais elles touchent également les régions moins directement affectées par les affrontements.

Cette défaillance des services publics est accentuée par la corruption qui gangrène le pays et par le poids colossal de la dette extérieure. La réponse de la communauté internationale à ces besoins est largement insuffisante : en 2008, les pays de l’OCDE ont consacré 25 dollars d’aide au développement par Congolais, alors qu’ils ont versé 61 dollars pour chaque Soudanais et 179 dollars pour chaque Afghan. La France, en 2008, n’a accordé que 30 millions d’euros d’aide bilatérale à la RDC, alors que le Royaume-Uni a engagé une aide plus de six fois supérieure.

Il faut mettre en œuvre le véritable « plan Marshall » en faveur duquel les populations civiles se mobilisent ;

Afin de garantir une bonne gestion, il faut permettre à la société civile congolaise de participer au suivi du budget de l’Etat et de l’aide extérieure ;

Afin de garantir la sécurisation foncière des petits exploitants agricoles, d’améliorer leur sécurité alimentaire et de réduire les conflits liés à la terre, il est essentiel d’engager une réforme de la législation foncière, privilégiant une gestion décentralisée et prenant en compte les pratiques et dynamiques locales. La question foncière doit également être abordée de façon transparente entre les pays de la région des Grands Lacs.

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

S’informer

9 juin 2017

Crise oubliée : la guerre fait rage dans le nord de la Birmanie dans les Etats Kachin et Nord Shan depuis six ans (CP)

Six ans après la reprise du conflit dans l’État Kachin (le 9 juin 2011), nos organisations se solidarisent avec le peuple Kachin pour (...)

8 juin 2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les (...)

1er juin 2017

En Birmanie, la société civile appelle le gouvernement à coopérer avec la mission d’enquête des Nations unies

Soixante organisations de la société civile birmane, dont plusieurs partenaires du CCFD-Terre Solidaire – CYSH, Humanity Institute, KWAT (...)