Un avenir sans faim

Publié le 26.11.2013 • Mis à jour le 17.12.2013

Rétablir véritablement la paix en République Centrafricaine

Le CCFD-Terre Solidaire accueille avec satisfaction les évolutions au sein du Conseil de sécurité de l’ONU qui ont permis une résolution ouvrant la voie à l’intervention militaire de la France en appui à la MISCA.

Pour Zobel Behalal, chargé du plaidoyer paix/conflits « cette décision arrive très tard, alors que les populations sont victimes d’exactions extrêmement graves depuis plusieurs mois, mais elle va dans le bon sens car la protection des populations civiles ne peut se faire sans l’intervention d’une force extérieure. Cette décision doit maintenant se traduire très vite de façon concrète sur le terrain ».

Cependant, pour le CCFD-Terre Solidaire, l’approche militaire seule ne sera pas suffisante pour rétablir la paix en Centrafrique. Il faut dès aujourd’hui envisager un processus d’accompagnement sur le long terme pour permettre une sortie effective et durable de la crise.

En effet, le processus classique de sortie de crise : négociation d’accords de transition politique, puis tenue d’élections générales, elles-mêmes suivies par la promulgation de lois d’amnistie par le nouveau parlement, a fait la preuve de son échec dans bien des pays. Ce processus encourage l’impunité, alors que les populations sortiront profondément traumatisées et divisées de cette crise et auront besoin que justice soit rendue. Les accords de Libreville et les élections programmées dans 18 mois préfigurent hélas le déroulement de ce scénario.
Pour que la Centrafrique sorte durablement de la crise, il est indispensable d’y associer la société civile centrafricaine - qui continue de se mobiliser courageusement dans un contexte dangereux pour les militants associatifs - afin de changer les pratiques qui, depuis l’indépendance, ont conduit le pays dans le chaos.

Contact : Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

Notes :
- Le CCFD-Terre Solidaire participera à la rencontre, prévue ce soir, entre les ONG et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.
- A l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU, en septembre dernier, le CCFD-Terre Solidaire a accompagné une délégation d’organisations de la société civile centrafricaine qui a défendu ses priorités auprès des membres du Conseil de Sécurité.

S’informer

9 juin 2017

Crise oubliée : la guerre fait rage dans le nord de la Birmanie dans les Etats Kachin et Nord Shan depuis six ans (CP)

Six ans après la reprise du conflit dans l’État Kachin (le 9 juin 2011), nos organisations se solidarisent avec le peuple Kachin pour (...)

8 juin 2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les (...)

1er juin 2017

En Birmanie, la société civile appelle le gouvernement à coopérer avec la mission d’enquête des Nations unies

Soixante organisations de la société civile birmane, dont plusieurs partenaires du CCFD-Terre Solidaire – CYSH, Humanity Institute, KWAT (...)

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)