Noël contre la faim

Publié le 04.07.2005 • Mis à jour le 12.03.2013

Action mondiale contre la pauvreté

Après les manifestations des 1er et 2 juillet, la mobilisation continue... (3 juillet 2005)

(photo Pierre-Emmanuel Bignon)

Avant, pendant et après le G8, la mobilisation continue

Le 1er juillet a marqué la première journée mondiale du bandeau blanc, symbole de l’Action mondiale contre la pauvreté, qui rassemble des milliers d’organisations et de citoyens à travers le monde. Toutes sortes de manifestations ont marqué cette journée, entre autres : un festival de musique dans les bidonvilles de Maputo, au Mozambique, des manifestatons au Népal ou encore aux Philippines, derrière un dragon humain...

En France, cette campagne, menée par la coalition "2005 : plus d’excuses !", que co-anime le CCFD, a rassemblé des milliers de citoyens dans près de 80 villes de France et 50 départements. Dans plusieurs grandes villes, dont Lille, Marseille et Lyon, un batiment public a été entouré de blanc.
À Paris, "2005 plus d’excuses" a rassemblé, symboliquement, le Nord et le Sud de la planète et donné la parole à huit militants, d’Afrique, d’Amérique latine et d’Europe, qui ont dit nos exigences communes vis-à-vis des pays les plus riches de la planète.

Le lendemain, les concerts géants du Live 8, qui ont eu lieu dans plusieurs grandes villes du monde, ont démontré le soutien de nombreux artistes à cette campagne.

Le G8 réuni cette semaine en Ecosse, risque de démontrer à nouveau son incapacité à prendre des mesures à la hauteur du scandale de l’extrême pauvreté et des inégalités. La mobilisation continue !

Diaporama de la mobilisation du 1er juillet au Trocadéro à Paris :

Une coalition mondiale d'organisations s'est constituée pour exiger qu'on se donne les moyens de réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement adoptés par les Nations unies pour 2015 A quelques jours du G8, le 1er juillet des centaines de milliers de personnes à travers le monde se sont rassemblées pour appeler les gouvernements des pays riches à agir contre la pauvreté. Des responsables d'organisations du Sud sont venus porter l'appel au G8 Bernard Pinaud, délégué général du CRID, animateur de la coalition francaise "2005, plus d'excuses !" Photo Pierre-Emmanuel Bignon L'Action mondiale contre la pauvreté a mobilisé des dizaines de milliers de personnes dans plusieurs centaines de manifestations à travers le monde le 1er juillet Dans le monde, un enfant meurt toutes les trois secondes en raison de la faim et de la pauvreté Nayla Aljatouni, animatrice de la coalition "2005, plus d'excuses !" 1er objectif : Réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de l'extrême pauvreté et de la faim 2e objectif : Assurer l'éducation primaire pour tous 3e objectif : Promouvoir l'égalite des sexes et l'émancipation des femmes 4e objectif : Réduire de deux tiers la mortalité des enfants de moins de 5 ans 5e objectif : Réduire des trois quarts la mortalité maternelle 6e objectif : Faire régresser la propagation du sida, du paludisme et des maladies infectieuses 7e objectif : Diminuer de moitié le nombre de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable 8e objectif : mettre en place un partenariat mondial et une démarche globale pour le développement
GIF - 4.4 ko

S’informer

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

20 février 2017

Devoir de vigilance : verdict le 21 février

FDM n°297

Le devoir de vigilance des entreprises sera-t-il définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 21 février 2017, malgré les blocages du (...)

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)