Un avenir sans faim

Etat des lieux pays par pays

Dès 1960, la question de la restitution des biens mal acquis et avoirs détournés par les dictateurs s’est posée. La Suisse avait reçu, à cette période, une demande émanant des autorités judiciaires ghanéennes pour récupérer les biens détournés par K. Nkrumah (premier président du Ghana). Celles-ci n’ont pas obtenu de réponse, la loi suisse ne le permettant pas. En 1979, les autorités iraniennes réclamèrent elles aussi à la Suisse la restitution des avoirs illicites du Shah d’Iran. Sa fortune était estimée à plus de 35 milliards de dollars. Aucune mesure ne fut prise.
C’est pourquoi le nouveau régime iranien choisit d’opter pour une pression politique et diplomatique, une stratégie peu probante. Il faut donc attendre 1986 pour voir entamée, par les Philippines, une demande de restitution des biens mal acquis finalement suivie d’effets en 2003, et 1997 pour assister à la première restitution, par la Suisse, d’une partie des fonds du dictateur malien Moussa Traoré.

Certaines procédures ont permis le rapatriement d’une partie de l’argent volé, tandis que d’autres sont encore en cours. Dans une dernière partie, nous verrons quelques cas de dictateurs sur lesquels pèsent d’importants soupçons d’enrichissement illicite, mais où rien n’a encore été fait.

3 juin 2009

Aucune procédure en cours... mais des soupçons certains !

Certains dirigeants des pays du Sud font l’objet de soupçons d’enrichissement personnel à la suite de détournements de fonds publics, mais (...)

3 juin 2009

Les procédures en cours

République démocratique du Congo « Le léopard de Kinshasa » fut président - Maréchal du Zaïre de 1965 à 1997. Ce dictateur sanguinaire, (...)

3 juin 2009

Les procédures de recouvrement qui ont abouti

Le premier cas de restitution des biens mal acquis est l’affaire Marcos, qui a débuté en 1986 aux Philippines. Quelques autres ont (...)

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)