Noël contre la faim

Publié le 14.04.2011 • Mis à jour le 29.06.2012

G20, pour ce second sommet, la France doit faire des propositions concrètes sur les dossiers prioritaires de sa présidence

Réunion des ministres des Finances du G20, le 14 avril à Washington

Paris, le 14 avril 2011

Choix des indicateurs globaux pour prévenir les grands déséquilibres macroéconomiques, gestion des flux de capitaux, réforme monétaire, régulation financière et des marchés des matières premières : l’ordre du jour du G20 Finances est très chargé.

Mais pour le CCFD-Terre Solidaire, il fait l’impasse sur deux des priorités affichées par la présidence française. Or si la France veut être crédible sur ses engagements dans la lutte contre les paradis fiscaux et pour la mise en place d’une taxe internationale sur les transactions financières, elle doit les porter dès ce G20 Finance, et avancer sur des propositions concrètes.

Pour une lutte efficace contre les paradis fiscaux, la France doit impulser un changement de stratégie au G20 en proposant de cibler non plus les seuls territoires, mais aussi les utilisateurs.

La France elle-même est confrontée à l’impasse dans laquelle le G20 s’est mis avec sa démarche centrée sur des listes de territoires : les nouvelles mesures françaises s’appuient sur une liste de référence inspirée de la liste OCDE, et déjà peu fournie lors de sa publication en mars 2010. La France avait prévu de réactualiser sa liste en janvier 2011, mais ne l’a pas fait. «  L’ensemble des territoires de la première liste française pesaient déjà moins de 0,25% de la finance mondiale ! Il doit être bien difficile de sortir une seconde liste dans laquelle les territoires seront encore moins nombreux, alors que dans le même temps, rien n’a changé pour les utilisateurs des paradis fiscaux » explique Mathilde Dupré, chargée de Plaidoyer financement du développement au CCFD-Terre Solidaire.

Nicolas Sarkozy interrogé par le Délégué général du CCFD-Terre Solidaire, Bernard Pinaud, lors de sa rencontre avec les ONG françaises le 7 avril dernier, a indiqué, en présence de Christine Lagarde, qu’il comprenait l’intérêt d’obliger les entreprises à la transparence pays par pays, pour lutter contre les paradis fiscaux. « La publication du chiffre d’affaire, du nombre de salariés et des impôts versés dans chaque pays dans lesquels les multinationales opèrent, permettra de détecter les déplacements artificiels de richesse vers les paradis fiscaux. » confirme Mathilde Dupré. L’évasion fiscale prive chaque année les Etats du Sud de 125 milliards d’euros de recettes fiscales.

Le débat européen sur la transparence des industries extractives, inspiré de la loi de réforme financière adoptée aux Etats-Unis (dite loi Dodd Franck), est un premier pas dans le sens de la transparence, mais doit être élargi à l’évasion fiscale et à tous les secteurs d’activité.

Cette proposition, également portée par un nombre croissant de sociétés civiles des pays du Sud doit maintenant être discutée à la table du G20.

Taxe sur les transactions financières : des paroles aux actes

Si la présidence française du G20 veut sortir des effets d’annonces, elle doit avancer au niveau européen et avec une coalition d’Etats pionniers au niveau international. pour atterrir sur une proposition concrète lors du sommet de Cannes, en novembre prochain. Paris doit impérativement porter ce dossier lors des différents sommets ministériels, en premier lieu lors du G20 Finance, sans attendre les conclusions du rapport commandé à Bill Gates pour l’automne prochain.

Dans le cadre de sa campagne « Aidons l’Argent à quitter les paradis fiscaux », le CCFD-Terre Solidaire continue d’alerter et mobiliser l’opinion : plus de 250 000 cartes ont été envoyées par les citoyens français qui attendent du G20 des mesures concrètes et efficaces dans le domaine de la régulation financière.

Contact :
Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

Pour aller plus loin retrouvez :

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

S’informer

9 décembre 2016

Lutte contre l’évasion fiscale : le coup d’arrêt du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a censuré hier soir une mesure centrale de lutte contre l’évasion fiscale dans la loi Sapin 2 : le reporting (...)

7 décembre 2016

Lutte contre l’évasion fiscale : le nouveau rapport Eurodad révèle un bilan en demi-teinte

Alors que l’Europe est secouée par un nouveau scandale d’évasion fiscale suite aux récentes révélations du Football Leaks, sort mercredi 7 (...)

7 décembre 2016

Procès Luxleaks : la société civile européenne au Luxembourg en soutien aux lanceurs d’alerte

Le 12 décembre 2016 se tiendra au Luxembourg le procès en appel d’Antoine Deltour et Raphaël Halet, les deux lanceurs d’alerte du scandale (...)

Nos projets

11 octobre 2011 Decidamos

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011 Latindadd

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)