Publié le 19 octobre 2011

Le CCFD-Terre Solidaire signe une nouvelle campagne presse pour dénoncer l’impact de l’évasion fiscale dans les pays du Sud

A quelques jours du G20 de Cannes

Paris, le 19 octobre 2011

Un an après son lancement en septembre 2010, la campagne Aidons l’argent aura permis de recueillir quelque 461 414 cartes postales et compte 35 141 fans sur Facebook.

Les paradis fiscaux et l’évasion fiscale ruinent les Etats, et les premières victimes restent les pays pauvres. Chaque année, près de 800 milliards d’euros de flux illicites s’échappent des pays du Sud dans ces trous noirs de la finance, soit près de 10 fois le montant de l’aide publique au développement versée par les pays riches aux pays en développement. A elle seule, l’évasion fiscale des entreprises multinationales génère un manque à gagner en recettes fiscales de plus de 125 milliards d’euros, soit plus de 4 fois le montant estimé nécessaire pour éradiquer la faim dans le monde.

Pour dénoncer ce cancer des pays du Sud et faire de ce sujet complexe, trop souvent encore cantonné au débat d’experts, un thème de débat public, l’association signe une nouvelle campagne presse pour dénoncer les conséquences concrètes des paradis fiscaux. Trois nouvelles annonces presse (PQR, presse magazine, sites medias) mettent en scène des équipements (l’école, l’hôpital et l’exploitation agricole) flambant neufs et déserts, construits sur des îles paradisiaques, symboles des paradis fiscaux. Un sentiment d’étrangeté et d’inutilité se dégage des visuels réalisés en mattepainting, pour souligner les conséquences réelles de l’évasion fiscale : 125 milliards d’euros détournés des caisses publiques des pays pauvres, c’est autant d’accès aux services essentiels qui manquent dans ces pays.

En radio, la mobilisation se poursuit également avec une série de spots conçus autour de la personnification de l’argent en Monsieur Argent et diffusés sur différentes stations généralistes. Les auditeurs peuvent ainsi entendre Monsieur Argent prisonnier des paradis fiscaux, appelant au secours, désespéré de l’usage égoïste que quelques uns font de lui, au détriment du plus grand nombre.

Dans cette dernière phase de la campagne, le CCFD-Terre Solidaire investit également massivement internet et les réseaux sociaux, en particulier Facebook où 35 141 fans suivent les avancées de la campagne. Via le réseau social, le CCFD-Terre Solidaire donne notamment rendez-vous à ces supporters le jeudi 27 octobre, pour une remise symbolique au G20 des centaines de milliers de cartes postales échangées pour dire non au paradis fiscaux.

Depuis un an, l’association, accompagnée par l’agence Euro RSCG C&O, rompt avec la manière classique de communiquer des acteurs de la solidarité. En investissant le territoire osé de l’argent, l’association affirme que l’argent n’est pas condamnable en soi, qu’il peut servir des fins utiles et que la finance régulée peut être un formidable outil au service du développement.

Contact-presse au CCFD-Terre Solidaire : Nathalie Perramon - 01 44 82 80 67 / 06 82 85 28 82 - n.perramon@ccfd.asso.fr

 

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

S’informer

22 septembre 2016

Evasion fiscale : l’Assemblée nationale perd-elle une autre occasion d’avancer vers la transparence ?

La publication des « Bahamas leaks » mercredi 21 septembre 2016, l’ouverture d’une enquête de la Commission européenne à l’encontre d’Engie (...)

25 juillet 2016

Le CCFD-Terre Solidaire contre l’évasion fiscale, s’associe aux Jours.fr

En partenariat avec le nouveau site d’information indépendant Les Jours.fr, le CCFD-Terre Solidaire poursuit sa lutte contre l’évasion (...)

8 juillet 2016

Transparence fiscale : la proposition inutile du Sénat

Dans le cadre de la loi Sapin 2, les sénateurs ont amendé hier l’article 45 bis sur le reporting pays par pays public. Si la proposition (...)

Nos projets

11 octobre 2011 Decidamos

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011 Latindadd

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)