Un avenir sans faim

Publié le 12.03.2012 • Mis à jour le 23.08.2012

Rencontre avec François Hollande : le CCFD-Terre solidaire l’interpelle sur l’évasion fiscale et la responsabilité des multinationales

Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire, a rencontré François Hollande lors d'une réunion avec les représentants d'ONG à Paris

Paris, le 12 mars 2012

Le 12 mars 2012, Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire, a rencontré François Hollande lors d’une réunion avec les représentants d’ONG à Paris. Il l’a interpellé sur la question cruciale de l’évasion fiscale et de l’impunité des multinationales. « Quand les multinationales françaises ne paient pas d’impôts dans les pays du Sud, c’est un manque à gagner pour les services publics dont ont besoin les populations », a affirmé Bernard Pinaud. « Quand les filiales des multinationales françaises portent atteintes aux droits humains et à l’environnement, elles ne sont pas aujourd’hui juridiquement responsables », a expliqué le délégué général du CCFD-Terre Solidaire devant François Hollande, accompagné de Pierre Moscovici et Kader Arif.

Pour le CCFD-Terre Solidaire, il est inacceptable que les victimes de ces atteintes dans les pays du Sud n’aient pas accès à la justice en France. Cette impunité contribue, par ricochet, à l’érosion des droits et de l’emploi en France, voire aux délocalisations, au nom de la compétitivité. Pour étayer ces propositions, Bernard Pinaud a remis à Pierre Moscovici un dossier technique sur la faisabilité d’instaurer une responsabilité juridique des maisons-mères par rapport à leurs filiales.

Sur ces deux thèmes, le candidat socialiste a déclaré qu’il était d’accord avec ces préoccupations. « Si nous sommes élus, nous aurons un dialogue direct avec certaines grandes entreprises présentes dans les pays du Sud, et vous savez lesquels (...) Sur la question fiscale, c’est une double impasse. Elles ne paient d’impôts ni en France, ni dans les pays du Sud », a précisé François Hollande qui s’est engagé à organiser un dialogue permanent avec les ONG.

Enfin, le candidat socialiste a plaidé pour « définir un nouveau mode de relations avec l’Afrique (...) en prenant en compte son potentiel de croissance considérable ». Il a également souligné parlant de l’Afrique : « Il faut mettre en cohérence la démocratie, l’éthique et l’économie. »

De son côté, Pierre Moscovici, directeur de la campagne de François Hollande, a déclaré en réponse au CCFD-Terre Solidaire que les étapes seront : « pousser pour la transparence, puis la régulation et enfin les sanctions ».

Le CCFD-Terre Solidaire prend note de l’intention de François Hollande de s’attaquer à ces deux problèmes. L’association de solidarité internationale l’appelle à s’engager en faveur des propositions du Pacte pour une Terre Solidaire sur ces sujets : ccfd-terresolidaire.org/pacteterresolidaire/

Le CCFD-Terre Solidaire a analysé les marges de progression de François Hollande, et des principaux candidats, sur l’évasion fiscale, la responsabilité des multinationales, la régulation des marchés agricoles, et les migrations : ccfd-terresolidaire.org/pacteterresolidaire/IMG/pdf/doc_interp_hollande_4.pdf

Cette rencontre avec François Hollande a permis également à Coordination SUD, dont le CCFD-Terre Solidaire est membre, d’échanger avec le candidat sur les questions de coopération et d’aide publique au développement : www.coordinationsud.org/

Contact

Véronique de La Martinière
01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

S’informer

13 juin 2017

Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux

Communiqué de presse de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires Lundi 12 juin au soir, les eurodéputés des commissions JURI et (...)

9 juin 2017

Etats Généraux de l’Alimentation : tous concernés par le contenu de notre assiette

En vue des annonces attendues du président de la République sur ce sujet, le CCFD-Terre Solidaire, la Fondation pour la Nature et (...)

9 juin 2017

Des paysannes et paysans en marche pour leurs droits

294- juillet/août 2016

Accaparement des terres, accès à l’eau, disparition des semences paysannes : « mêmes causes, mêmes luttes » ont plaidé près de 300 (...)

Nos projets

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)