Publié le 04.06.2012 • Mis à jour le 15.03.2013

Des bénévoles du CCFD-Terre Solidaire ont interpelé les candidats aux législatives

Rencontrer, informer, convaincre.... Ces derniers mois, des équipes locales ont interpelé les candidats aux législatives pour porter les quatre grandes propositions du « Pacte pour une Terre solidaire »

Paris, le 4 juin 2012

« Ce que je trouve novateur au CCFD, c’est cet impératif « d’agir ici », lance Bruno Gonnet, directeur de production dans une industrie automobile et membre de l’équipe jeunes adultes de Nevers. Le lien entre les difficultés des pays du Sud et certaines dérives de nos systèmes occidentaux sont évidentes. Il en va donc aussi de notre responsabilité de citoyen pour que les choses bougent. » Une responsabilité citoyenne qui passe, notamment, par le plaidoyer local.

« En identifiant des référents plaidoyer dans chaque diocèse, nous souhaitions donner aux bénévoles de véritables responsabilités au sein du réseau, commente Marine De Haas, chargée de plaidoyer local au CCFD-Terre Solidaire. Qu’ils se saisissent de ces problématiques et qu’ils soient force de proposition. » Aujourd’hui, il en existe un par diocèse. Preuve que cette démarche suscite de l’intérêt. Et en mars dernier - campagne de carême oblige - la mobilisation a été très forte. Une centaine d’évènements dans toute la France - débats, actions de rue, interventions scolaires – en lien avec la campagne « Pacte pour une Terre solidaire ».

Entre avril et juin, le plaidoyer type « lobbying » a pris le dessus en vue des législatives. L’idée étant de tisser des liens avec les futurs élus et d’obtenir des engagements de leur part. Chaque équipe était libre d’agir « selon ses forces, ses moyens, ses envies », insiste Marine. En Rhône-Alpes, auprès des candidats-députés, ce sont tous les points du pacte qui ont été abordés. Dans le Finistère, avec un collectif de 10 associations, on s’est focalisé sur la question de la souveraineté alimentaire. A Besançon, on a planché sur l’évasion fiscale et les migrations, opération elle aussi inter-associative. A Nevers, les jeunes se sont attachés à la problématique des paradis fiscaux. En invitant les politiques à se positionner publiquement sur l’antenne de RCF, radio qui, depuis septembre 2011, a permis au CCFD-Terre Solidaire local de bénéficier d’un créneau horaire de 15 minutes tous les 15 jours.

Le choix des paradis fiscaux ? « C’est un problème à la genèse difficile à aborder, assure Bruno Gonnet. Nous sommes pourtant convaincus de la nécessité d’en parler. On n’épuisera jamais le sujet de la fuite d’argent. » La radio ? « Une aubaine pour un candidat d’avoir un média pour s’exprimer, fait remarquer Damien Ligouy, chef de projet, lui aussi dans l’industrie automobile. L’idée de l’interview a été un pari pour nous, novices, et un vrai apprentissage . » 

RCF veillant à l’équilibre des temps d’antenne pour chaque « bord » politique, l’équipe a pu recevoir des représentants du parti Europe Ecologie les Verts, du Parti Socialiste, de l’UMP et du Parti Démocrate Chrétien. Chaque interview a nécessité une longue préparation. Aucun membre de l’équipe n’a pu faire la formation proposée par le CCFD-Terre Solidaire en décembre 2011. « Mais les documents proposés et les conseils prodigués ont été extrêmement précieux, concède Céline Gauvin, enseignante en collège. Nous n’avons pas à nous poser en expert. Nous sommes des citoyens intéressés par ces sujets et nous voulons savoir la position des politiques avant d’engager notre bulletin de vote. »

Les politiques ? Ils ouvrent leurs portes, plutôt facilement. Les grands comme les petits partis. Et sont passionnés. Les discussions s’éternisent autour du Pacte. Ils questionnent et récupèrent des éléments porteurs pour leurs campagnes électorales. « Certains ont des mandats locaux et sont prêts à appuyer des propositions que nous portons pour faire passer des délibérations dans les conseils municipaux. » Mais Stéphane lance maintenant un appel aux bénévoles. « Il faut être plusieurs pour assurer le contact et le suivi sur le long terme. »

Elisabeth du Closel

S’informer

27 septembre 2016

Loi Sapin 2 : la dernière chance pour mettre fin à l’opacité

Le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, ou « Loi Sapin 2 », (...)

22 septembre 2016

Evasion fiscale : l’Assemblée nationale perd-elle une autre occasion d’avancer vers la transparence ?

La publication des « Bahamas leaks » mercredi 21 septembre 2016, l’ouverture d’une enquête de la Commission européenne à l’encontre d’Engie (...)

25 juillet 2016

Le CCFD-Terre Solidaire contre l’évasion fiscale, s’associe aux Jours.fr

En partenariat avec le nouveau site d’information indépendant Les Jours.fr, le CCFD-Terre Solidaire poursuit sa lutte contre l’évasion (...)

Nos projets

11 octobre 2011 Decidamos

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011 Latindadd

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)