Noël contre la faim

Publié le 08.02.2011 • Mis à jour le 27.03.2013

Lancement de la campagne « Action mondiale Stop paradis fiscaux »

Demander au G20 de mettre fin à l’opacité financière dans les paradis fiscaux

Des organisations de la société civile de trois continents dont Christian Aid, CCFD-Terre Solidaire, Latindadd, Oxfam et le Tax Justice Network Afrique ont lancé ce matin à Dakar, lors du Forum Social Mondial, une campagne internationale pour demander aux pays du G20 de mettre fin à l’opacité financière dans les paradis fiscaux.

La campagne invite les citoyens du monde entier à envoyer un mail aux dirigeants du G20 et à Nicolas Sarkozy, en particulier, afin qu’ils portent ce sujet au prochain sommet de novembre. Au-delà du suivi des engagements, ces citoyens vont demander des mesures concrètes pour mettre fin à l’opacité financière dans les paradis fiscaux, qui permet notamment aux entreprises d’y localiser leurs profits, évitant ainsi de payer des impôts. Le site internet www.G20stopparadisfiscaux.org traduit en 7 langues et mis en ligne ce jour sera un des principaux outils de la mobilisation.

Les pertes fiscales dans les pays du Sud s’élèvent à plus de 125 milliards d’euros par an - plus que le budget total de l’aide au développement - alors que la crise économique engendre des coupes importantes dans les budgets d’un grand nombre d’Etats, et que des millions d’enfants sont, par exemple, toujours privés d’accès à l’éducation.

« Nous appelons à la mobilisation des citoyens du monde entier pour mettre fin à l’opacité financière qui entraine des pertes fiscales considérables pour les pays les plus pauvres », indique Mathilde Dupré, chargée de plaidoyer sur les questions fiscales au CCFD - Terre Solidaire. « Face à la lenteur des progrès, il est maintenant urgent que les pays du G20 changent de stratégie et ciblent les utilisateurs des paradis fiscaux qui pratiquent l’évasion fiscale ».

« Le G20 n’est pas crédible dans sa lutte contre les paradis fiscaux tant qu’il n’exige pas des entreprises plus de transparence quant à leur présence dans ces territoires de non-droit. Cette exigence de transparence ne dépend que d’une volonté politique forte pour mettre un terme à l’hémorragie fiscale au Nord comme au Sud », ajoute Maylis Labusquière, d’Oxfam.

Le FSM de Dakar est une occasion d’approfondir les discussions avec les nombreuses organisations qui sont déjà à travers le monde mobilisées sur les paradis fiscaux, afin notamment de coordonner les différentes initiatives pour faire pression sur le G20 cette année.

Des porte-parole de la campagne sont disponibles pour des interviews lors du FSM à Dakar ainsi qu’à Paris.

Contact presse à Dakar :
Nathalie Perramon, CCFD-Terre Solidaire + 221 77 203 52 72
n.perramon@ccfd.asso.fr 

Contact presse à Paris :
Véronique de La Martinière, CCFD-Terre Solidaire + 33 1 44 82 80 64 v.delamartiniere@ccfd.asso.fr

Action Aid, CCFD-Terre Solidaire, Christian Aid, Eurodad, Global Financial Integrity, Inspiraction, Latindadd, Oxfam et Tax Justice Network.

Forum Social Mondial de Dakar, février 2011, Assemblée de convergence pour l’action : Justice Fiscale (pdf)

S’informer

9 novembre 2016

Loi Sapin 2 : ultime occasion manquée pour lutter contre l’évasion fiscale

La Loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, annoncée comme la grande loi (...)

3 novembre 2016

Loi Sapin 2, le dispositif de protection des lanceurs d’alerte remis en question

Les ONG regrettent très vivement que la commission des lois sénatoriale ait mis à bas le dispositif équilibré adopté par l’Assemblée (...)

1er novembre 2016

CCFD-Terre Solidaire/Les Jours.fr : Engie, énième scandale d’évasion fiscale

Toujours en partenariat avec le site d’information indépendant Les Jours.fr, le CCFD-Terre Solidaire poursuit sa lutte contre l’évasion (...)

Nos projets

29 novembre 2014 Pacte

En Casamance, accompagner les collectivités territoriales pour un service public plus inclusif

Favoriser le dialogue citoyen entre les élus locaux, la société civile et l’administration pour une gouvernance participative, impliquer (...)

21 novembre 2014 Génération Non Violente

Au Sénégal, rencontre avec le président du Centre de Recherche et de Formation en Gestion non-violente des Conflits

En 2000, l’abbé Camille Joseph Gomis, prêtre de Ziguinchor, alors âgé de 30 ans, est responsable des mouvements d’Eglise du diocèse et (...)

23 septembre 2014 ActSol

Les fermes agro-écologiques d’ActSol en Casamance attirent les jeunes

Pour redonner ses lettres de noblesse à l’agriculture et lutter contre l’exode rural, Oumar Ba a créé il y a trois ans des fermes (...)