Noël contre la faim

Publié le 08.07.2015

Transparence fiscale des entreprises : le Parlement européen donne le ton

Le Parlement européen vient d’envoyer un signal très fort en adoptant deux mesures clés dans la lutte contre l’évasion fiscale des entreprises multinationales. 404 députés contre 127 se sont prononcés en faveur du « reporting pays par pays », à savoir l’obligation pour les grandes entreprises multinationales de rendre publiques des informations concernant leurs activités et les impôts qu’elles payent dans chacun des pays. 408 contre 136 ont par ailleurs demandé à ce que les tax rulings, ces fameux accords fiscaux secrets révélés par le scandale du Luxleaks en novembre dernier, soient également rendus publics.

« Les eurodéputés envoient là un signal très fort à la Commission européenne et aux Etats membres », se réjouit Lucie Watrinet, chargée de plaidoyer lutte contre les paradis fiscaux au CCFD-Terre Solidaire et coordinatrice de la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires. « Ils viennent de montrer ce que à quoi la véritable transparence devrait ressembler. Il ne suffit pas de dire que ces informations doivent être échangées entre administrations fiscales, comme le recommande l’OCDE. Leur publicité est absolument vitale pour savoir si les entreprises payent leurs impôts là où elles exercent réellement leurs activités et non dans des paradis fiscaux où leur présence se réduit à des boites postales ».

Ce vote intervient trois semaines après le lancement par la Commission européenne d’une étude d’impact sur la nécessité de rendre public le reporting pays par pays. La Commission et le Conseil européen semblent conditionner l’instauration d’une véritable transparence aux résultats de cette étude qui paraîtra à l’automne.

« Nous sommes aujourd’hui à un tournant de la lutte pour la transparence fiscale. Quels que soient les résultats de l’étude, la Commission et le Conseil doivent entendre les parlementaires et transformer l’essai pour s’assurer que le signal envoyé par ce vote soit suivi d’effets », conclut Lucie Watrinet.

Contact presse : Karine Appy, 06 66 12 33 02 - 01 44 82 80 67

S’informer

9 novembre 2016

Loi Sapin 2 : ultime occasion manquée pour lutter contre l’évasion fiscale

La Loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, annoncée comme la grande loi (...)

3 novembre 2016

Loi Sapin 2, le dispositif de protection des lanceurs d’alerte remis en question

Les ONG regrettent très vivement que la commission des lois sénatoriale ait mis à bas le dispositif équilibré adopté par l’Assemblée (...)

1er novembre 2016

CCFD-Terre Solidaire/Les Jours.fr : Engie, énième scandale d’évasion fiscale

Toujours en partenariat avec le site d’information indépendant Les Jours.fr, le CCFD-Terre Solidaire poursuit sa lutte contre l’évasion (...)

Nos projets

20 novembre 2014 Banco Palmas

Brésil, une banque communautaire prospère

Créée en 1998 dans une favela de Fortaleza, au nord-est du Brésil, la banque communautaire Palmas soutenue par le CCFD-Terre Solidaire est (...)

12 mai 2014 Bénédicte Fiquet

Inde : Le coût du développement, l’exemple du Tamil Nadu

FDM n°277

Classé dans le pool des États les plus puissants économiquement du pays, le Tamil Nadu est un laboratoire du développement à l’indienne : (...)

19 octobre 2012 Focus on the Global South

Pour qu’émerge en Asie un autre modèle de développement économique

Fondée par Walden Bello, à qui l’on doit le concept de "démondialisation", Focus on the Global South agit au niveau de l’ensemble du (...)