Un avenir sans faim

Publié le 01.02.2016 • Mis à jour le 11.02.2016

Minerais du sang : dernière ligne droite pour un règlement contraignant

La dernière étape d’une négociation fondamentale débute aujourd’hui à Bruxelles : le « trilogue » sur le règlement européen des « minerais du sang ». Pendant les mois à venir, les trois acteurs de l’Union européenne – le Conseil, la Commission et le Parlement – tenteront de trouver un accord sur l’obligation de traçabilité des minerais que l’on retrouve dans nos téléphones portables, tablettes, voitures, etc. Ces minerais contribuent, aux financements de groupes armés responsables de violations de droits humains dans des pays en conflit, dont l’exploitation de travailleurs vulnérables.

La France doit montrer l’exemple et défendre auprès de l’Europe l’adoption d’un règlement efficace pour mettre fin au cycle de violences générées par les minerais qui servent à fabriquer nos produits de consommation.

En octobre, nous publions un sondage révélant que quatre Français sur cinq (83%) souhaitent que la France soutienne une législation contraignante au niveau européen. De plus, le 26 janvier, la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a appuyé la position du Parlement européen, la seule instance du « trilogue » à vouloir imposer aux entreprises qu’elles assurent le contrôle de l’approvisionnement de leurs ressources.

Il est temps que les multinationales européennes soient vigilantes quant aux conséquences humaines, sociales et environnementales que leurs activités peuvent entraîner, à l’autre bout de la chaîne. Nos organisations [1] demandent donc à la France de défendre dans les négociations à venir un règlement contraignant pour l’ensemble des entreprises européennes de la chaîne d’approvisionnement en minerais issus de zones de conflit.

Contacts presse
- AITEC : Lala Hakuma Dadci, 01 43 71 22 22, lala-hakuma.aitec@reseau-ipam.org
- Amnesty International France : Véronique Tardivel, 06 76 94 37 05, vtardivel@amnesty.fr
- CCFD – Terre Solidaire : Karine Appy, 06 66 12 33 02, k.appy@ccfd-terresolidaire.org
- Sherpa - Lisa Rieux, 01 42 21 33 25

[1AITEC, Amnesty International France, CCFD-Terre solidaire, Info Birmanie, Secours catholique-Caritas, Sherpa

S’informer

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

8 mars 2017

Loi sur le devoir de vigilance des multinationales : nos organisations défendent le texte devant le Conseil constitutionnel

ActionAid France-Peuples solidaires, Les Amis de la Terre France, Amnesty International France, le CCFD-Terre Solidaire, le Collectif (...)

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

11 juillet 2016 Centre Bartolomé de las Casas , CooperAcción

Au Pérou, la résistance à l’industrie minière des communautés indiennes, en images

Un documentaire de vingt minutes nous plonge au cœur des conséquences de l’exploitation minière sur les communautés paysannes et indiennes (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)