Un avenir sans faim

Publié le 18 janvier 2011

Effets potentiels des principales clauses sur la sécurité alimentaire et l’agriculture

La troisième partie est consacrée à la critique des effets potentiels que ces accords peuvent avoir sur les pays du Sud. Il est question ici d’une étude bibliographique axée sur les capacités des Etats, la souveraineté alimentaire, et le potentiel commercial des pays en voie de développement ; il ne s’agit donc pas d’un exercice de prospective ou d’économétrie

Les accords de libre-échange déjà signés ou actuellement en négociation entre l’UE et les pays du Sud concernent 138 pays. Parmi ceux-ci, 41 sont des PMA et 79 sont des PED, mais surtout, un grand nombre de ces pays sont des importateurs nets d’aliments, certains autres sont des exportateurs de produits de base, d’autres sont des pays insulaires en développement, d’autres encore sont des pays enclavés. La majorité des partenaires commerciaux de l’UE sont donc des pays qui présentent des fragilités structurelles à des degrés divers. Pour y remédier, une partie tente actuellement de se regrouper dans diverses zones de libre-échange régionales avec comme finalité la consolidation de leurs économies entre pays similaires et voisins.

La deuxième caractéristique de ces pays est qu’ils concentrent l’essentiel de la pauvreté à l’échelle mondiale. Étant donné que la sous-alimentation est une conséquence directe de la pauvreté, ces pays regroupent également la grande majorité du milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde. Enfin la prédominance de l’agriculture est frappante dans une partie importante de ces pays, que ce soit dans la structure de leurs économies ou à travers la dynamique de leurs échanges commerciaux. Ces considérations font émerger de façon assez naturelle le consensus international autour des potentialités de l’agriculture pour le développement, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire.

Il en ressort que l’agriculture – en tant que vecteur de la lutte contre la pauvreté – est un trait commun à l’ensemble des pays concernés. Les politiques agricoles et commerciales de ces pays sont donc des éléments vitaux pour le développement et l’éradication de la pauvreté. Les accords de libre-échange européens étant des textes juridiques contraignants, ils tiennent lieu de cadre pour les politiques des pays signataires, et conditionnent les instruments politiques au service du développement des pays du Sud.

Après avoir déterminé le contenu des accords de libre-échange européens nous allons donc chercher à déterminer l’impact des accords de libre-échange européens sur le développement des pays du Sud selon trois thématiques principales : l’intégration régionale des pays du Sud et la marge de manœuvre politique des États ; les exportations agricoles de l’UE et la sécurité alimentaire ; et les exportations agricoles à destination de l’UE et la souveraineté alimentaire.

PDF - 3.4 Mo
Chapitre 3 : Effets potentiels des principales clauses sur la sécurité alimentaire et l’agriculture

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

S’informer

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)

12 décembre 2016

Dossier magazine Elections 2017 : Prenons le parti de la solidarité

FDM n°296

Dans le nouveau numéro de Faim et Développement : un dossier Campagne Elections 2017 avec un zoom sur la souveraineté alimentaire et la (...)

18 novembre 2016

COP22 : les populations vulnérables attendront !

Après deux semaines de négociations, la COP22 se clôture ce 18 novembre 2016. Les discours des chefs d’Etat et autres personnalités se sont (...)