Un avenir sans faim

Publié le 18 janvier 2011

Effets potentiels des principales clauses sur la sécurité alimentaire et l’agriculture

La troisième partie est consacrée à la critique des effets potentiels que ces accords peuvent avoir sur les pays du Sud. Il est question ici d’une étude bibliographique axée sur les capacités des Etats, la souveraineté alimentaire, et le potentiel commercial des pays en voie de développement ; il ne s’agit donc pas d’un exercice de prospective ou d’économétrie

Les accords de libre-échange déjà signés ou actuellement en négociation entre l’UE et les pays du Sud concernent 138 pays. Parmi ceux-ci, 41 sont des PMA et 79 sont des PED, mais surtout, un grand nombre de ces pays sont des importateurs nets d’aliments, certains autres sont des exportateurs de produits de base, d’autres sont des pays insulaires en développement, d’autres encore sont des pays enclavés. La majorité des partenaires commerciaux de l’UE sont donc des pays qui présentent des fragilités structurelles à des degrés divers. Pour y remédier, une partie tente actuellement de se regrouper dans diverses zones de libre-échange régionales avec comme finalité la consolidation de leurs économies entre pays similaires et voisins.

La deuxième caractéristique de ces pays est qu’ils concentrent l’essentiel de la pauvreté à l’échelle mondiale. Étant donné que la sous-alimentation est une conséquence directe de la pauvreté, ces pays regroupent également la grande majorité du milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde. Enfin la prédominance de l’agriculture est frappante dans une partie importante de ces pays, que ce soit dans la structure de leurs économies ou à travers la dynamique de leurs échanges commerciaux. Ces considérations font émerger de façon assez naturelle le consensus international autour des potentialités de l’agriculture pour le développement, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire.

Il en ressort que l’agriculture – en tant que vecteur de la lutte contre la pauvreté – est un trait commun à l’ensemble des pays concernés. Les politiques agricoles et commerciales de ces pays sont donc des éléments vitaux pour le développement et l’éradication de la pauvreté. Les accords de libre-échange européens étant des textes juridiques contraignants, ils tiennent lieu de cadre pour les politiques des pays signataires, et conditionnent les instruments politiques au service du développement des pays du Sud.

Après avoir déterminé le contenu des accords de libre-échange européens nous allons donc chercher à déterminer l’impact des accords de libre-échange européens sur le développement des pays du Sud selon trois thématiques principales : l’intégration régionale des pays du Sud et la marge de manœuvre politique des États ; les exportations agricoles de l’UE et la sécurité alimentaire ; et les exportations agricoles à destination de l’UE et la souveraineté alimentaire.

Chapitre 3 : Effets potentiels des principales clauses sur la sécurité alimentaire et l’agriculture

Nos projets

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

S’informer

22 septembre 2017

États Généraux de l’Alimentation : proposition de 63 mesures concrètes (communiqué)

A l’occasion des Etats Généraux de l’Alimentation, 50 organisations de la société civile se rassemblent au sein d’une « Plateforme citoyenne (...)

15 septembre 2017

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

15 septembre 2017

L’insécurité alimentaire dans le monde s’aggrave

La FAO, le FIDA, l’OMS, le PAM et l’UNICEF ont publié aujourd’hui « L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 ». (...)