Un avenir sans faim

Publié le 18 janvier 2011

Panorama des propositions de plaidoyer

Enfin, sur la base des conclusions des chapitres précédents, la quatrième partie propose des pistes concrètes de réflexion afin de mener des actions de plaidoyer autour des accords de libre-échange européens. Des outils pratiques sont présentés pour identifier les acteurs et les dates clefs du processus en cours, et des amendements aux accords sont proposés.

Ce chapitre vise à présenter des outils de plaidoyer sur les accords de libre-échange (ALE) européens en explorant de manière précise les marges de manœuvre existantes pour les différents chapitres et clauses contenues dans les accords. L’analyse développée dans cette partie repose sur les éléments exposés dans les chapitres précédents.

Ce chapitre propose donc des amendements aux accords signés et aux accords en négociation, à partir du constat que les accords de libre-échange font partie d’un processus qu’il sera difficile d’entraver dans la mesure où les pays européens comme les pays du Sud sont enclins à négocier des accords de libre-échange (ALE). Ainsi la Commission européenne, le Conseil de l’UE, et les diverses présidences de l’UE ont fait part de leurs intentions de négocier des ALE ; c’est le cas par exemple de la présidence espagnole de l’UE au premier semestre 2010 qui a relancé les négociations avec le MERCOSUR. De même, quelles que soient les motivations des pays du Sud, certains pays ACP, des pays d’Amérique latine ou d’Asie du Sud-Est sont volontaires pour négocier avec l’UE. Aussi de façon pragmatique il peut être judicieux non pas de s’opposer frontalement à la conclusion des accords, mais de faire en sorte que ces accords prennent en compte les problématiques spécifiques des pays en voie de développement, en particulier l’agriculture et l’alimentation. Sans cautionner les accords de libre-échange de l’UE, il convient de minimiser leurs impacts probables. Pour autant, il est évident que le choix de la posture et la stratégie à adopter incombe à chaque organisation en fonction de sa propre histoire et dans un contexte donné.

PDF - 2.7 Mo
Chapitre 4 : Panorama des propositions de plaidoyer

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

S’informer

18 avril 2017

Avis du Tribunal Monsanto : l’agrobusiness jugé responsable de violer des droits humains et l’environnement (CP)

Aujourd’hui, cinq juges de renommée mondiale ont rendu un avis consultatif, six mois après la tenue du premier tribunal citoyen (...)

18 avril 2017

L’après "coton Monsanto" au Burkina

L’échec du coton OGM de Monsanto au Burkina Faso a été démontré. Grâce à une mobilisation de la société civile et une enquête de terrain, la (...)

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)