Un avenir sans faim
Mots-clés :

Des conditions de travail indignes

L’éthanol, miracle économique brésilien ? Certes, mais à quel prix ? Celui de la misère humaine et du maintien de « politiques sociales » archaïques. Quant à la paye, elle est faible. En moyenne, un coupeur de canne perçoit 1 euro par tonne coupée.

Le « minimum » admis dans la profession est de 8 à 10 tonnes par jour. La pression est telle que certains ouvriers parviennent à couper jusqu’à… 15 tonnes par jour ! Une pression qui ressemble fort à une épée de Damoclès : les employeurs n’hésitent plus à menacer les coupeurs de les remplacer par… des machines.

Quant aux avancées obtenues par les rares organisations syndicales « indépendantes », elles concernent plus la nourriture et le logement que les conditions de travail.

Selon la Fédération des travailleurs de l’agriculture, un demi-million d’hommes sont embauchés chaque année dans le secteur de la canne à sucre. La plupart viennent de la région Nord-Est, la plus pauvre du Brésil. Jeune et corvéable à merci, cette main-d’œuvre est recrutée par les « gatos »,. Ces contremaîtres sont rémunérés « par tête » recrutée ou par pourcentage sur les salaires des coupeurs.

3 juin 2008

« Ne pas mourir dans les champs »

Dossier : Les faces cachées de l’éthanol au Brésil

« Je m’appelle Oswaldo dos Santos Souza. Je suis né il y a 28 ans dans un village du Pernambuco, au nord-est du Brésil. Je travaille dans (...)

3 juin 2008

« Nos seuls droits : se taire et travailler »

Dossier : Les faces cachées de l’éthanol au Brésil

« Je m’appelle Antonio Carlos Queiroz Nunez. J’ai 32 ans. Je suis né dans l’état du Paraïba, dans le Sertao, la région de la Sècheresse au (...)

3 juin 2008

Au milieu de la canne, le travail esclave

Dossier : Les faces cachées de l’éthanol au Brésil

Loin de l’image de modernité et de boum économique et social, le secteur de la canne à sucre engendre trop de travail inhumain et (...)

Nos projets

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

S’informer

19 juillet 2017

Etats Généraux de l’Alimentation : Les organisations de la société civile interpellent le président de la République sur les conditions et enjeux des débats

Paris-le 19/07/17 : À la veille de l’ouverture des États Généraux de l’Alimentation, 39 organisations de la société civile saluent (...)

12 juillet 2017

Tourisme au Sri Lanka : Six conseils pour voyageurs responsables

Derrière les promesses d’une île paradisiaque, la vie n’est pas toujours rose pour ceux qui vivent sur place. Francis Priyankara Costa (...)

12 juillet 2017

Coupe budgétaire sur l’aide publique au développement

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé le 11 juillet, dans le cadre d’un plan destiné à dégager 4,5 (...)