Publié le 13 novembre 2009

Le CCFD-Terre Solidaire participe au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire à Rome

Pour le CCFD-Terre Solidaire, l’urgence de passer des paroles aux actes

Paris, le 13 novembre

Première Ong française de développement, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) participera au Sommet de Rome au sein de la délégation française. Le CCFD-Terre Solidaire se félicite de la tenue de ce Sommet, qui maintient la lutte contre la faim à l’agenda international. Il reste néanmoins extrêmement mobilisé pour que ce rendez-vous n’en reste pas aux déclarations d’intention, mais débouche sur des décisions concrètes.

En effet, la faim dans le monde qui touche aujourd’hui une personne sur six n’est pas une fatalité, mais le résultat d’un manque d’engagement concret de la communauté internationale, et de politiques nationales et internationales inadaptées, voire contraires à la sécurité alimentaire.

Pour le CCFD-Terre Solidaire la réussite du Sommet de Rome passe nécessairement par :

  •  la création d’un mécanisme de suivi des engagements financiers. La FAO estime par exemple, que 10% seulement des 22 milliards pour la sécurité alimentaire annoncés en juin 2008 à Rome ont été déboursés.
  • un engagement des États du Sud à augmenter la part du budget consacrée à l’agriculture (atteindre 10% contre 4% aujourd’hui) et des États du Nord à consacrer 17% de l’Aide publique à ce secteur. Ce renforcement des moyens doit impérativement profiter aux agricultures familiales et au développement des cultures vivrières, incontournables pour lutter contre la faim.
  • la remise à plat des politiques nationales et internationales, qui doivent être reconsidérées au filtre de l’impératif de la sécurité alimentaire et du droit à l’alimentation. A cet égard, le CCFD-Terre Solidaire soutient la construction du Partenariat mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire qui, en réunissant l’ensemble des acteurs autour de la table - y compris la société civile - est une opportunité d’aller enfin vers une plus grande cohérence entre les politiques agricoles, commerciales, énergétiques et de coopération, dans un objectif de sécurité alimentaire. Mais l’efficacité d’une telle initiative dépendra du degré d’engagement des dirigeants pour mettre en œuvre ce Partenariat face à une urgence historique.

Téléchargez le communiqué de presse (pdf)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)

19 septembre 2016

La France doit demander l’arrêt de la NASAN

Le 19 septembre à New York se tiendra le Conseil de Gouvernance de la Nouvelle alliance du G7 pour la sécurité alimentaire et la nutrition (...)

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)