Un avenir sans faim

Publié le 17.11.2009 • Mis à jour le 29.06.2012

Sommet mondial sur la sécurité alimentaire, le CCFD-Terre Solidaire dénonce une coquille vide

Partenariat mondial pour la sécurité alimentaire.

Paris, le 16 novembre 2009

A un moment où tous les Etats et les institutions internationales semblaient d’accord pour replacer l’agriculture au cœur du développement et des politiques, la communauté internationale a raté le virage de la responsabilité alimentaire. L’absence consternante des chefs d’Etat des pays riches au Sommet de Rome donne un signal négatif pour la construction du Partenariat mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Les préparatifs du sommet de Copenhague ne doivent pas occulter les enjeux de l’alimentation, alors que la mise en place d’autres modèles agricoles et d’alimentation doivent être au cœur de la construction des réponses au changement climatique.

Il semble que seul le Pape Benoît XVI, dans son discours d’ouverture du Sommet, ait soulevé les vraies questions aux racines de la faim : la spéculation, les logiques de profit, les modes de consommation personnels et collectifs. Il a rappelé qu’ « il manque en effet une organisation des institutions économiques qui soit en mesure de bien garantir un accès régulier et adapté à la nourriture... ». 

Certes, les bases sont posées, et le Partenariat est né. Mais, regrette Ambroise Mazal, "ce projet, dont les bases étaient novatrices et prometteuses, se retrouve aujourd’hui n’être qu’une coquille vide, faute d’engagements financiers et politiques, et en l’absence d’objectifs clairs et de calendrier". Une véritable mobilisation contre la faim doit passer aujourd’hui par un partenariat mondial renforcé, où tous les choix sont posés de manière transparente, en associant tous les acteurs concernés, en y consacrant les moyens financiers nécessaires et en mettant en place un suivi des engagements pris.

Le CCFD-Terre Solidaire, et les 500 organisations qu’il soutient à travers le monde, vont poursuivre la mobilisation, et exiger des Etats qu’ils donnent chair à ce nouveau projet de gouvernance alimentaire. Pour construire un monde sans faim, ce partenariat mondial doit vivre.

Téléchargez le communiqué de presse (pdf)

S’informer

29 avril 2017

Burkina Faso : La Copagen publie son rapport "Le coton Bt et nous - La vérité de nos champs"

A l’occasion des Rencontres internationales des résistances (RIR) aux OGM, qui se tiennent à Lorient en France du 28 au 30 avril, la (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

18 avril 2017

Avis du Tribunal Monsanto : l’agrobusiness jugé responsable de violer des droits humains et l’environnement (CP)

Aujourd’hui, cinq juges de renommée mondiale ont rendu un avis consultatif, six mois après la tenue du premier tribunal citoyen (...)

Nos projets

19 avril 2017

La famine frappe le Soudan du Sud en pleine guerre civile

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Le 20 février 2017, l’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud. Moissons incendiées, champs désertés et routes coupées : la situation ne (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)