Publié le 14.10.2005 • Mis à jour le 10.08.2012

Les Français et la lutte contre la faim dans le monde

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation du 16 octobre, le quotidien la Croix publie en exclusivité, et en partenariat avec Europe 1, les résultats d’un sondage réalisé par l’Institut BVA pour le CCFD. (14 octobre 2005)

Sondage BVA - CCFD – la Croix – Europe 1

Vaincre la faim, une priorité des Français

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation du 16 octobre, le
quotidien la Croix publie en exclusivité, et en partenariat avec Europe 1, les
résultats d’un sondage réalisé par l’Institut BVA pour le CCFD (Comité
catholique contre la faim et pour le développement) : « Les Français
face à l’enjeu de la lutte contre la faim dans le monde ».

La lutte contre la faim dans le monde, troisième priorité des
Français

Placée en 5ème position en 2004, la lutte contre la faim
dans le monde se place cette année au 3ème rang parmi les grandes causes à
soutenir en priorité, derrière la lutte contre l’exclusion et la pauvreté en
France, ainsi que la défense des enfants. Cette progression significative 
est probablement liée à la grave crise alimentaire qu’a connue le Niger cette
année.

Les raisons de la faim dans le monde
Si 39% des
personnes interrogées estiment que l’inégale répartition des richesses est à
l’origine de la faim dans le monde, 31% pensent que la mauvaise gestion de
certains gouvernements de pays pauvres y contribuent aussi (contre 28% en 2004).
Les situations de guerre ou de violence politique arrivent au 3ème rang.

La faim dans le monde n’est pas perçue comme une
fatalité

59% des Français considèrent en effet qu’une volonté
politique suffisante permettrait de résoudre ce problème définitivement. 39% en
revanche, pensent qu’aucune action ne pourra réellement en venir à bout.

L’allégement de la dette des pays pauvres ne paraît pas
suffisante
65% des personnes interrogées estiment que les pays les
plus développés ne font pas suffisamment d’efforts pour alléger le poids de la
dette des pays pauvres.

L’utilisation des OGM ne semble pas être une solution
convaincante

53% des Français ne considèrent pas l’utilisation des
OGM dans l’agriculture comme une solution crédible pour lutter contre la faim
dans le monde.

La confiance dans les organismes pour alerter
l’opinion

Pour alerter l’opinion en cas de crise humanitaire
sérieuse, les ONG en tête (29% de réponses), puis l’ONU (27%), et enfin les
médias (27%) sont considérés comme beaucoup plus fiables que les pouvoirs
publics français (9%).

Sondage réalisé par l’Institut BVA pour le CCFD – la Croix et
Europe 1, en face à face du 6 au 8 octobre 2005 auprès d’un échantillon de 1009
personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Echantillonnage par la méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de
famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Tous les résultats de ce sondage seront commentés dans le quotidien
la Croix et sur Europe 1, vendredi 14 octobre.

La Croix : http://www.la-croix.com

Europe 1 : http://www.europe1.fr

BVA : http://www.bva.fr
 

GIF - 7.2 ko
La Croix - BVA - Europe 1 - CCFD

L’intégralité du sondage 2005 à télécharger

S’informer

27 septembre 2016

Loi Sapin 2 : la dernière chance pour mettre fin à l’opacité

Le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, ou « Loi Sapin 2 », (...)

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)