Un avenir sans faim

Publié le 2 avril 2005

La paix, valeur prioritaire de l’Europe ?

La paix arrive en tête des objectifs généraux de l’Union (I-3). Dans le domaine des relations internationales (I-292), le troisième but de l’Union est de : « préserver la paix, de prévenir les conflits et de renforcer la sécurité internationale […] ».

La Pesc peut conduire à une action militaire qui doit rester une mission de paix, de prévention des conflits ou de renforcement de la sécurité nationale (I-41). Mais elle peut aussi s’inscrire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme (I-309) ou de la défense mutuelle. L’Agence européenne de défense (déjà créée) a pour but d’étudier les besoins en matière de défense.

A l’instar de l’ensemble des actes fondateurs de l’Europe depuis les années 1950, la Constitution met donc l’accent sur la paix et le bien-être des peuples. L’accueil des dix nouveaux pays membres fut d’ailleurs un symbole fort de l’unité et de la paix retrouvée sur le « Vieux continent ».

Observations

Le Mouvement de la paix, considère que la Pesc n’intègre pas certaines valeurs fondamentales de la Charte de l’Onu : « mise hors de la loi de la guerre comme moyen de la politique, refus de la force pour régler les conflits, désarmement et utilisation des ressources dégagées au service de la vie ».

L’existence de l’Agence européenne de défense et l’identification très précise de ses besoins fait craindre une militarisation progressive de l’Union. Le Mouvement de la paix souligne que la Constitution engage les 25 à améliorer leurs capacités militaires et les industries de production d’armement, « sans condamner le commerce des armes et en vue des besoins opérationnels futurs ».

Nos projets

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

S’informer

22 mai 2017

Le CCFD-Terre Solidaire continuera son travail de plaidoyer auprès du nouveau gouvernement

Dans le cadre de la campagne Prenons le parti de la Solidarité (1), le CCFD-Terre Solidaire a analysé les programmes des candidats et (...)

12 mai 2017

Marchons contre Monsanto aux côtés de ceux qui sont exposés aux OGM

Fort de ses engagements de longue date pour la souveraineté alimentaire, le CCFD-Terre Solidaire appelle à se mobiliser à l’occasion de la (...)

9 mai 2017

Climat : premier test international pour Emmanuel Macron

Paris, mardi 9 mai 2017 - Alors que la France vient d’élire son nouveau président de la République, les négociations sur la mise en œuvre de (...)