Publié le 24 février 2016

Une caravane ouest-africaine pour le droit à la terre, à l’eau et aux semences

La Convergence ouest-africaine, qui rassemble notamment le CCFD-Terre Solidaire et plusieurs de ses partenaires, organise une caravane rassemblant plusieurs centaines de représentants de la société civile issus de quinze pays d’Afrique. La caravane s’ébranlera du Burkina Faso au Sénégal en mars 2016. Elle lance dès maintenant un appel à la mobilisation afin d’interpeller les autorités concernant l’accès des populations à la terre, à l’eau et aux semences.

En Afrique, environ 70% de la population dépend de l’agriculture familiale paysanne. L’accès sécurisé et le contrôle de la terre, de l’eau, des forêts et des semences sont donc des facteurs vitaux pour les communautés et doivent être respectés et protégés en tant que droits.

"La caravane est une initiative de mobilisation citoyenne des mouvements sociaux ouest africains pour défendre leur droits et porter leurs revendications contre l’accaparement des terres, de l’eau et des semences, en mettant en avant leurs solutions, telle que l’agroécologie." explique Florian de Jacquelot, chargé de mission Afrique de l’ouest au CCFD-Terre Solidaire.
La caravane est l’aboutissement de deux années de rencontres lors des forums sociaux. Tout a commencé lors du Forum Social Africain de Dakar en octobre 2014 où des mouvements sociaux, des paysans, et des organisations de la société civile s’étaient réunis pour faire converger leurs luttes. De ce noyau ouest africain est née La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau lors du Forum Social Mondial de Tunis en mars 2015.
Le CCFD-Terre Solidaire et de nombreux partenaires (CMAT, COPAGEN, Via Campesina, Focus on the global South) y étaient et y ont contribué. Une Déclaration de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau incarnant une lutte commune de Dakar à Tunis a été adoptée. Elle porte la base et les principes d’une lutte axée sur les droits humains et la souveraineté alimentaire.
Aujourd’hui, les membres ouest africains de la convergence appellent à la mobilisation et à la participation des tous les mouvements sociaux lors de la caravane et de ses différentes étapes sur le parcours entre Ouagadougou, Bamako et Dakar en mars 2016 :

Appel à la mobilisation pour l’accès à la terre, à l’eau et aux semences

"La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau – Afrique de l’Ouest vous invite à rejoindre et soutenir la Caravane ouest-africaine pour la terre, l’eau et les semences, qui mobilisera 15 pays de la sous-région en mars 2016 pour :

  • Sensibiliser la population des pays de l’Afrique de l’Ouest sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences ainsi que les défis et enjeux liés à ces ressources.
  • Mobiliser les organisations et mouvements sociaux de l’Afrique de l’Ouest pour la construction d’un mouvement fort afin de faire valoir et sécuriser les droits des communautés et promouvoir l’agriculture familiale basée sur l’agroécologie paysanne et la souveraineté alimentaire
  • S’engager pour la paix, la justice et l’équité sociale et environnementale, l’égalité de genre, la santé publique et la lutte contre le changement climatique
  • Interpeller les autorités politiques et administratives nationales et les institutions sous-régionales (CEDEAO et UEMOA) sur leurs engagements pour la réalisation des droits humains et la mise en œuvre des revendications et propositions pour l’implémentation des Directives de la FAO sur le droit à l’alimentation, les Directives sur la gouvernance des régimes fonciers, le Cadre de lignes directrices sur les politiques foncières en Afrique, y compris leur déclinaison sous-régionale qui est développée à la CEDEAO, ainsi que les règlements sur les risques liés aux biotechnologies qui sont développés à l’UEMOA. Il est impératif que ces processus se déroulent de manière transparente et assurent la participation effective des organisations représentant les affecté-e-s
  • Soutenir tou-te-s les militant-e-s et les communautés qui défendent les droits humains liés à la terre, à l’eau et aux semences et dénoncer leur criminalisation. Droits à la terre, à l’eau et aux semences, une lutte commune !"

Télécharger la totalité de l’Appel à mobilisation pour la Caravane ouest-africaine pour la terre, l’eau et les semences :

PDF - 395 ko
Appel à mobilisation de la caravane ouest africaine

Signez la Déclaration ici et soutenez la caravane !

Le parcours de la caravane

Cette caravane débutera ses activités de lancement dans les 15 pays participants entre le 25 février et le 2 mars.
Les représentants du Niger, du Nigeria, du Togo, et du Bénin partiront avec la caravane de Ouagadougou au Burkina Faso le 3 mars. Les participants Ghanéens la rejoindront un peu plus loin, à Bobo-Dioulasso, avant que celle-ci ne traverse le Mali où les Ivoiriens viendront grossir ses rangs. Les représentants de Guinée Conakry, de Gambie, de Guinée Bissau, et de Sierra Léone rejoindront la caravane au Sénégal où elle clôturera son périple le 19 mars. Des activités multi-pays auront lieu dans plusieurs villes au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal.

Les revendications et propositions de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau – Afrique de l’Ouest seront décrites dans un Livre de la Convergence qui sera remis aux différentes autorités.

La caravane sera émaillée par des conférences populaires, des projections de films et des rencontres avec les parlementaires, maires des communes et autorités tout au long de l’itinéraire. Par exemple, une forte mobilisation autour des droits à la terre et à l’eau dans le cadre du « village annuel des sans terre » aura lieu au Mali et une activité en lien avec l’UEMOA sera organisée à Ouagadougou (Burkina Faso).
La caravane, constituée de 400 délégués des 15 pays, sera clôturée par une cérémonie officielle de remise du livre de la Convergence au président de la CEDEAO à Dakar (Sénégal).

S’informer

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)

11 mai 2016

De l’Accord de Paris à la COP 22 : quelle place pour l’agriculture ?

Il y a dix jours, Aziz Akhannouch le Ministre de l’agriculture marocain, accompagné de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture (...)

21 avril 2016

Signature de l’Accord de Paris : les fausses solutions toujours à l’agenda

La signature de l’Accord de Paris ce vendredi 22 avril à New York, sera l’occasion de promouvoir l’« Agenda des solutions » (ou Lima Paris (...)

Nos projets

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

10 février 2016

La FAO distingue le travail de Cantera au Nicaragua

Deux acteurs du centre de Communication et d’éducation populaire Cantera, partenaire du CCFD-Terre Solidaire au Nicaragua, ont été (...)