Publié le 12 mars 2014

Évangéliser par le Christ et les pauvres…

Mots-clés :

Avec La joie de l’Évangile, le pape François nous engage à être « une Église pauvre pour les pauvres » (198 [1]). « Sans l’option préférentielle pour les plus pauvres, l’annonce de l’Évangile, qui demeure la première des charités, risque d’être incomprise. » (199)

Son exhortation nous invite à sortir de nous-même (20-24), et de nos « tentations pastorales » (76-109), pour aller vers Dieu et vers les autres. Les chrétiens, rejetant
l’opposition stérile entre action et prière, ou encore le choix de l’une sans l’autre, doivent résolument relier annonce de l’Évangile, culte rendu à Dieu et service du
frère. Être « disciples-missionnaires », c’est ce double mouvement qui fait « la joie de l’Évangile ». Les conséquences pour notre Église sont fortes : l’évangélisation toujours nouvelle est d’abord « une profonde rénovation spirituelle ». L’Église ne peut être une simple ONG. Elle doit sans cesse « s’alimenter à l’Esprit Saint » (280).

En même temps, « la nouvelle évangélisation est une invitation à mettre les pauvres au centre du cheminement de l’Église » (198), à ce qu’ils « se sentent chez eux dans les communautés chrétiennes » (189). Le rassemblement de Lourdes à l’Ascension 2013, “Diaconia-servons la fraternité”, nous a interpellés sur la place et la parole des personnes en précarité et en souffrance dans l’Église et dans la société. « La pire discrimination dont souffrent les pauvres est le manque d’attention spirituelle », souligne le Pape (200), « Ils ont besoin de Dieu ».

À nous de les mettre au centre de nos actions pastorales, de telle façon que la Bonne Nouvelle leur soit annoncée ! Ne devraient-ils pas en être les premiers bénéficiaires, comme ils l’étaient pour Jésus ? Nous voyons bien aussi qu’ils nous évangélisent lorsqu’ils sont avec nous.

En publiant ce livret, le Conseil national de la Solidarité des évêques de France, qui avait lancé la démarche Diaconia, souhaite aider à la lecture d’une exhortation riche et dense. Sous la plume du Pape François, jaillit un appel à notre conversion à tous,
membres de l’Église et communautés. Portons courageusement la joie de l’Évangile à un monde en droit de l’attendre et de l’espérer.

Mgr Jacques BLAQUART
Évêque d’Orléans,
Président du Conseil national de la Solidarité
Le 5 mars 2014.

La brochure est téléchargeable ici

[1Les chiffres entre parenthèses indiquent le numéro du paragraphe de l’Exhortation d’où est extraite la citation.

(5.6 Mo)

Pour vous procurer la version papier contactez la délégation proche de chez vous

Nos projets

4 mars 2015

Mgr Blaquart, accompagnateur du CCFD-Terre solidaire, en visite au Nicaragua

Il y a un an Mgr Blaquart était élu par les évêques de France président du Conseil national de la solidarité, et à ce titre évêque (...)

2 février 2015 Conférence épiscopale de Madagascar

Un projet de gouvernance minière pour Madagascar

Améliorer la gouvernance dans l’exploitation des mines, gérer les recettes de manière plus transparente et veiller à ce qu’elles servent au (...)

22 janvier 2015 Cemirde

Mozambique : programme d’aide aux migrants et réfugiés

La Commission épiscopale pour les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées du Mozamique (Cemirde), partenaire du CCFD-Terre (...)

S’informer

16 août 2016

L’éditorial de départ de Guy Aurenche "En chemin"

294- juillet/août 2016

Alors que Guy Aurenche transmet le flambeau de la présidence du CCFD-Terre Solidaire à Sylvie Bukhari de Pontual, il nous livre ici son (...)

13 juin 2016

"Pour une gouvernance alternative des migrations"

Les 22 et 23 mai 2015, l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle (O.C.U.) et le CCFD-Terre Solidaire, en partenariat avec Espacio (...)

20 mai 2016

Nations unies : les communautés religieuses unies face au changement climatique

A New York, le 18 avril 2016, responsables religieux et spirituels du monde entier ont adressé à la communauté internationale, une (...)