Noël contre la faim

Publié le 8 février 2011

Convictions

La mission du CCFD-Terre Solidaire a été définie par les évêques de France en 1961, confiée aux Mouvements et Services d’Église, réaffirmée à de nombreuses reprises. Pour mener à bien cette mission, le CCFD-Terre Solidaire fonde son action sur des convictions claires.

Elles sont ancrées dans l’Évangile et l’enseignement social de l’Église et nous sommes fiers de reprendre à notre compte cette réflexion élaborée au cours des décennies, à l’écoute du monde et au service du développement de chacun et tout spécialement des plus pauvres.

Nous avons foi en un Dieu Créateur qui nous rend responsables du monde

« Le développement est aujourd’hui fortement lié aux devoirs qu’engendre le rapport de l’homme avec l’environnement naturel. Celui-ci a été donné à tous par Dieu et son usage représente pour nous une responsabilité à l’égard des pauvres, des générations à venir et de l’humanité tout entière. […] l’homme peut en user pour satisfaire ses besoins légitimes – matériels et immatériels – dans le respect des équilibres propres à la réalité créée.  » (Encyclique Caritas in veritate, 48 et suivants, 2009)

Les actions que nous menons ensemble ne cherchent pas seulement à restaurer le monde confié à notre garde. Dans le projet de Dieu, la solidarité internationale nous constitue frères en Christ pour le monde. Dieu nous veut créateur. Nous cherchons à créer résolument du neuf, préparant aujourd’hui la terre à devenir le Royaume de Dieu que nous attendons.

Nous reconnaissons la dignité de chacun : Justice et Vérité

Quand nous recherchons la Justice et la Vérité, nous défendons la dignité inviolable de la personne humaine.

« Un christianisme de charité sans vérité peut facilement être confondu avec un réservoir de bons sentiments, utiles pour la coexistence sociale, mais n’ayant qu’une incidence marginale  » (Encyclique Caritas in veritate, 4, 2009)

La vérité qui est en Dieu ne nous a pas été donnée toute faite ; elle appelle la recherche et se nourrit de contributions différentes, car l’Esprit, lui-même Vérité, agit au cœur de tout homme.

La quête de la vérité se réalise par l’analyse des situations, des problèmes mondiaux, des crises et par la connaissance des personnes et des groupes. Cela permet une charité authentique.

La misère n’est pas une fatalité. La foi en Christ nous pousse à être des ferments pour un véritable développement de l’homme et de tous les hommes, dans l’écoute, le dialogue et la confrontation.

Donner et recevoir

« Donne-moi à boire. » (Jn, 4)

Nous savons l’importance du vivre ensemble et de la nécessité de l’échange entre nous. Jésus agit, meurt et ressuscite pour nous appeler et nous aider à assumer notre place dans l’histoire du salut. Il fait alliance ; il fait route avec nous. Il nous invite à nous lever et à marcher, à aller à la rencontre de notre prochain. L’amour appelle la patience, et parfois aussi la colère face aux compromissions incompatibles avec les exigences de l’Évangile. Il exige une attention à ce que Dieu crée de neuf dans notre monde aujourd’hui.

Nous invitons les chrétiens à vivre le partage dans une démarche spirituelle inspirée de la relation trinitaire. La solidarité active nous aide à grandir dans notre vie de foi.

En soutenant des projets qui sont à l’initiative de ses partenaires, le CCFDTerre Solidaire n’agit pas à la place de l’autre. En refusant toute domination, il tente d’établir un équilibre dans la relation entre celui qui donne et celui qui reçoit. Par ce partenariat, le CCFDTerre Solidaire va à la rencontre de l’autre aussi éloigné soit-il. Il établit des alliances ici et là-bas, parce qu’il est convaincu que ces relations sont enrichissantes pour chacun. Les deux partenaires partagent quelque chose de leur vie. Ce partage concourt à nous faire progresser dans notre foi.

Parce qu’il vit sa mission de manière collégiale, le CCFD-Terre Solidaire dans son encouragement au partage, promeut une saine diversité dans la manière de faire Église.

Nous voulons être accueillants à tous

« Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. » (Vatican II Gaudium et spes, art 1,1965)

Nous accueillons l’autre et nous nous ouvrons à lui, reconnaissant sa nationalité, sa culture, son origine sociale, ses croyances.

Les partenaires avec qui nous travaillons ne partagent pas tous notre foi. Le CCFD-Terre Solidaire ne renie pas ses convictions. Il les confronte à d’autres approches d’hommes et de femmes de ce monde.

Nos projets

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)

S’informer

16 août 2016

L’éditorial de départ de Guy Aurenche "En chemin"

294- juillet/août 2016

Alors que Guy Aurenche transmet le flambeau de la présidence du CCFD-Terre Solidaire à Sylvie Bukhari de Pontual, il nous livre ici son (...)

13 juin 2016

"Pour une gouvernance alternative des migrations"

Les 22 et 23 mai 2015, l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle (O.C.U.) et le CCFD-Terre Solidaire, en partenariat avec Espacio (...)

11 septembre 2015

Edito de notre magasine : Laudato Si, un texte fondateur

FDM n°288

Comme le souligne Edgar Morin . : « Cette encyclique est peut-être l’acte I d’un appel pour une nouvelle civilisation. » Explorons ensemble (...)