Publié le 23 septembre 2009

Etouffade du marché local dans son bouillon de commerce mondialisé

2/3 des personnes souffrant de la faim sont des petits producteurs qui n’arrivent pas à vivre de leur activité.

On ne nous fera plus avaler que la faim est une fatalité.

Ingrédients

- Une pincée d’institutions internationales (OMC, FMI...)
- Une ou plusieurs multinationales agro-alimentaires
- Quelques dirigeants corrompus ou affairistes
- Une bonne poignée d’hommes d’affaires sans scrupule

Préparation

Ouvrez les marchés en supprimant toutes les protections douanières des pays en développement.
Subventionnez généreusement l’industrie agro-alimentaire des pays du Nord tout en refusant aux pays du Sud le droit de soutenir leurs petits producteurs.

Finition

Avec l’appui des institutions internationales, acceptez la concurrence déloyale de l’agro-industrie avec les petits paysans du Sud.

Avec le CCFD-Terre Solidaire pour une régulation du commerce mondial

L’ouverture des marchés et la suppression des barrières douanières pour les pays en développement agit au détriment de leurs populations. Mettre en libre concurrence l’industrie agro-alimentaire subventionnée avec l’agriculture vivrière et familiale, c’est, au nom du commerce mondial, nier la souveraineté alimentaire des pays du Sud.

Le CCFD-Terre solidaire maintient que la seule façon de lutter durablement contre la faim, c’est de soutenir l’agriculture familiale. Faute de soutien public, des millions de petits producteurs de par le monde sont contraints à une logique de survie. Ils constituent aujourd’hui plus des deux tiers des affamés de la terre.

- Reconnaissance par l’OMC de la spécificité de l’agriculture.
- Droit des peuples à définir leur propre politique alimentaire (sans nuire à des états tiers).
- Protections douanières et tarifaires des marchés locaux.
- Soutien et protection des agricultures familiales des pays du Sud.

Nos projets

4 mai 2016 ADHOC

Droits humains au Cambodge, le travail des ONGs sous pression

Partenaire depuis une vingtaine d’années du CCFD-Terre Solidaire, l’association pour les droits de l’Homme et le développement au Cambodge (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

7 juin 2016

NASAN et nutrition en Afrique : signal d’alarme des parlementaires européens

Aujourd’hui à Strasbourg, le Parlement européen a voté une résolution sur la Nouvelle Alliance du G8 pour la Sécurité Alimentaire et la (...)

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)