Un avenir sans faim

Publié le 23 septembre 2009

Etouffade du marché local dans son bouillon de commerce mondialisé

2/3 des personnes souffrant de la faim sont des petits producteurs qui n’arrivent pas à vivre de leur activité.

On ne nous fera plus avaler que la faim est une fatalité.

Ingrédients

- Une pincée d’institutions internationales (OMC, FMI...)
- Une ou plusieurs multinationales agro-alimentaires
- Quelques dirigeants corrompus ou affairistes
- Une bonne poignée d’hommes d’affaires sans scrupule

Préparation

Ouvrez les marchés en supprimant toutes les protections douanières des pays en développement.
Subventionnez généreusement l’industrie agro-alimentaire des pays du Nord tout en refusant aux pays du Sud le droit de soutenir leurs petits producteurs.

Finition

Avec l’appui des institutions internationales, acceptez la concurrence déloyale de l’agro-industrie avec les petits paysans du Sud.

Avec le CCFD-Terre Solidaire pour une régulation du commerce mondial

L’ouverture des marchés et la suppression des barrières douanières pour les pays en développement agit au détriment de leurs populations. Mettre en libre concurrence l’industrie agro-alimentaire subventionnée avec l’agriculture vivrière et familiale, c’est, au nom du commerce mondial, nier la souveraineté alimentaire des pays du Sud.

Le CCFD-Terre solidaire maintient que la seule façon de lutter durablement contre la faim, c’est de soutenir l’agriculture familiale. Faute de soutien public, des millions de petits producteurs de par le monde sont contraints à une logique de survie. Ils constituent aujourd’hui plus des deux tiers des affamés de la terre.

- Reconnaissance par l’OMC de la spécificité de l’agriculture.
- Droit des peuples à définir leur propre politique alimentaire (sans nuire à des états tiers).
- Protections douanières et tarifaires des marchés locaux.
- Soutien et protection des agricultures familiales des pays du Sud.

Nos projets

19 avril 2017

La famine frappe le Soudan du Sud en pleine guerre civile

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Le 20 février 2017, l’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud. Moissons incendiées, champs désertés et routes coupées : la situation ne (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

18 avril 2017

Avis du Tribunal Monsanto : l’agrobusiness jugé responsable de violer des droits humains et l’environnement (CP)

Aujourd’hui, cinq juges de renommée mondiale ont rendu un avis consultatif, six mois après la tenue du premier tribunal citoyen (...)

21 novembre 2016

Un calendrier de l’Avent solidaire : "Noël contre la faim"

En ce temps où chacun se prépare à la fête, le CCFD-Terre Solidaire appelle à ne pas oublier les femmes et les hommes qui luttent (...)