Un avenir sans faim

Publié le 23 septembre 2009

Ragoût de terres confisquées aux arômes de corruption

On pourrait sans problème nourrir 12 milliards d’êtres humains tous les jours. On en laisse mourir 100 000 chaque jour.

On ne nous fera plus avaler que la faim est une fatalité.

Ingrédients

- De vastes territoires fertiles quelque part en Afrique
- Une poignée de dirigeants corrompus
- Quelques investisseurs attirés par le profit
- Une multinationale de l’agro-alimentaire

Préparation

Confisquez et privatisez les terres des petits paysans (si besoin, aidez-vous d’une milice armée)
Arrosez généreusement à l’aide d’une monnaie forte (Euro ou Dollar)
Cultivez à votre gré les récoltes que vous revendrez dans les pays à haut pouvoir d’achat.

Finition

Garnissez d’un zeste de spéculation et flambez le tout à la dérégulation des marchés mondiaux.

Avec le CCFD-Terre Solidaire contre l’accaparement des terres

Avec la complicité d’investisseurs et de sociétés agro-alimentaires à la recherche de nouveaux profits, des Etats s’emparent de vastes territoires agricoles à l’étranger pour assurer leur propre production alimentaire offshore. Ces monocultures d’exportation entrent en concurrence - déloyale - avec les productions destinées aux besoins locaux.

Le CCFD-Terre solidaire défend, sur le terrain, les agricultures familiales et vivrières face à l’extension des monocultures et de l’agrobusiness et mène également un plaidoyer auprès des pouvoirs publics européens ou auprès des institutions internationales en faveur d’une régulation mondiale des marchés.

- Priorité à la souveraineté alimentaire plutôt qu’à la cession à tout prix de terres aux investisseurs.
- Priorité à la production familiale et vivrière plutôt qu’à l’industrie agro-alimentaire d’exportation.
- Consultation et prise en compte des organisations paysannes et/ou indigènes par les pouvoirs publics, locaux et internationaux.
- Renforcement de la régulation internationale des marchés agricoles pour stabiliser les prix et garantir l’approvisionnement des pays importateurs.

Nos projets

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

15 septembre 2017

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

15 septembre 2017

L’insécurité alimentaire dans le monde s’aggrave

La FAO, le FIDA, l’OMS, le PAM et l’UNICEF ont publié aujourd’hui « L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 ». (...)

9 juin 2017

Des paysannes et paysans en marche pour leurs droits

294- juillet/août 2016

Accaparement des terres, accès à l’eau, disparition des semences paysannes : « mêmes causes, mêmes luttes » ont plaidé près de 300 (...)