CCFD-Terre Solidaire CCFD-Terre Solidaire

Paradis fiscaux au G20 : petite mesure mais grande victoire pour Aidons l’argent

Écartés des priorités politiques du G20 par la présidence française, les paradis fiscaux ont amorcé leur retour au Sommet de Cannes : la déclaration finale du Sommet reconnaît qu’ils causent des « dommages particulièrement important aux pays les moins avancés ».

Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré en 2009 que « les paradis fiscaux c’est fini », est revenu en arrière : dans sa conférence de presse finale, il eu des paroles très fortes contre les paradis fiscaux, et s’est engagé à ce que leur liste soit dorénavant systématiquement actualisée à chaque Sommet du G20.

JPEG - 101.4 ko
Bénévoles du CCFD-Terre Solidaire

C’est une victoire pour la mobilisation du CCFD-Terre Solidaire, et des citoyens à travers sa campagne « Aidons l’Argent à quitter les paradis fiscaux » : sous la pression, la France et les pays du G20 se sont remobilisés politiquement autour de la lutte contre les paradis fiscaux, au-delà du simple suivi technique initialement prévu.

Une victoire d’autant plus signifiante que la dette grecque et la crise de la zone euro avaient relégué au second plan tous les autres sujets.

DES MESURES UTILES MAIS INSUFFISANTES

Pour autant le G20 n’a proposé aucune mesure à la hauteur de l’enjeu : la mise au ban de la communauté internationale de 11 pays qui pratiquent la dissimulation fiscale n’est qu’une nouvelle promesse… Malgré les annonces, aucune sanction collective n’est concrètement envisagée et cette nouvelle liste noire est encore plus insuffisante que les précédentes et ne cible aucun des paradis fiscaux sous l’influence directe des pays du G20.

Nous continuons de dire que l’efficacité impose de s’intéresser à la source de l’évasion : ces multinationales qui refusent de payer l’impôt et qui trouveront toujours un territoire complaisant pour les accueillir ! Nous l’avons dit d’autant plus fortement que notre revendication phare a enfin passé le filtre des médias pour atterrir dans de nombreux articles presse et émissions radio. C’est là aussi une grande victoire.

JPEG - 33.2 ko
Les supporters d’Aidons l’argent au coeur de la manifestation à Nice

UNE LARGE COUVERTURE MEDIATIQUE

En l’espace d’une semaine, les paradis fiscaux se sont retrouvés au cœur du débat dans les médias : De L’Humanité (31/10, 2/11) au Figaro (1/11) en passant par Libération (29/10) et La Croix (2/11), mais aussi sur RFI (1/11), Europe 1 (2/11) et encore France Culture, France 2, France 3, France 5, L’Express, 20 Minutes, Nice Matin, Sud-Ouest, Le Nouvel Observateur, etc.

Ces articles et reportages ont largement mis en valeur la mobilisation des supporters de M. Argent qui, depuis un an, organisent partout en France des actions de sensibilisation et qui, à Nice à l’occasion de l’Altersommet au G20, ont redit leur refus de voir tant d’argent retenu dans les paradis fiscaux, alors même que l’austérité se répand dans tous les pays endettés.

LES PARADIS FISCAUX : LE COMBAT N’EST PAS FINI

Au-delà de la couverture médiatique, les paradis fiscaux ont fait l’objet de vifs débats à la demande de pays émergents tels que l’Inde ou l’Argentine, et ont été abordés dans par les membres du G20 dont certains, comme Obama, refusaient d’en entendre parler il y a peu.

Ces déclarations sont pour nous de formidables encouragements. Mieux, c’est une façon de légitimer le combat politique en faveur de plus de justice financière et in fine sociale.

Non les paradis fiscaux, cela n’est pas fini et nous allons y mettre fin.

Tous ensemble, Aidons l’argent à revenir des paradis fiscaux !