Un avenir sans faim

La Déclaration universelle des droits des multinationales

A l’occasion du 10 décembre, le CCFD-Terre Solidaire lance une opération pastiche.

Le site internet du "Ministère des multinationales", n’aura existé que pendant sept jours, jusqu’à la date anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le 10 décembre 2014. Ce jour là, le Ministère a symboliquement proclamé La Déclaration universelle des droits des multinationales au cours d’une action de rue devant l’Assemblée nationale que le CCFD-Terre Solidaire met en scène pour dire qu’elle rejette cette Déclaration.

Avec cette opération de sensibilisation, le CCFD-Terre Solidaire utilise un mode volontairement décalé. L’objectif réel est de soutenir l’adoption d’une proposition de loi déposée il y a un an à l’Assemblée nationale sur le devoir de vigilance des multinationales lorsque leurs filiales et leurs sous-traitants portent atteinte aux droits des populations et à l’environnement. Sans le soutien actif du gouvernement et d’une majorité de députés, cette loi pourrait ne pas aboutir.

Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre de la campagne du CCFD-Terre Solidaire « Des multinationales Hors-jeu ». Son but est d’alerter sur les impacts des pratiques de certaines multinationales dans les pays du Sud.

Le CCFD-Terre Solidaire reprend et présente ici plusieurs des éléments qui ont constitué le site internet du "Ministère des multinationales" avec notamment les cas d’entreprises dont l’action nuit gravement aux populations locales, l’évènement de rue du 10 décembre 2014 devant l’Assemblée nationale, la Déclaration des droits des multinationales...

10 décembre 2014

Déclaration universelle des droits des multinationales

Dossier : Des multinationales Hors-jeu Dossier : La Déclaration universelle des droits des multinationales

CONSIDÉRANT QUE la course au profit des multinationales prime sur les droits de l’Homme, CONSIDÉRANT QUE le monde touchera de toute (...)

10 décembre 2014

Afrique : La lutte contre la faim ou le profit des multinationales

Dossier : Des multinationales Hors-jeu Dossier : La Déclaration universelle des droits des multinationales

En Afrique subsaharienne, la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition (NASAN) lancée en 2012 au G8 profite surtout (...)

10 décembre 2014

Inde : Les droits bafoués des villageois

Dossier : Des multinationales Hors-jeu Dossier : La Déclaration universelle des droits des multinationales

En 2007, l’Etat du Tamil Nadu décide l’implantation d’un parc industriel à Thervoy, où vient s’installer une usine Michelin. Problème, les (...)

Nos projets

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

S’informer

24 juillet 2017

Brésil : une mère obtient justice pour son fils, jeune noir des favelas, assassiné

Marcia de Oliveira Silva Jacintho a perdu son fils de 16 ans assassiné en 2002 par des policiers de Rio de Janeiro. Accompagnée par la (...)

19 juillet 2017

Etats Généraux de l’Alimentation : Les organisations de la société civile interpellent le président de la République sur les conditions et enjeux des débats

Paris-le 19/07/17 : À la veille de l’ouverture des États Généraux de l’Alimentation, 39 organisations de la société civile saluent (...)

12 juillet 2017

Tourisme au Sri Lanka : Six conseils pour voyageurs responsables

Derrière les promesses d’une île paradisiaque, la vie n’est pas toujours rose pour ceux qui vivent sur place. Francis Priyankara Costa (...)