Un avenir sans faim

Projets soutenus

Les dons obtenus grâce aux revenus de l’épargne solidaire permettent au CCFD-Terre Solidaire et à sa filiale la SIDI, spécialisée dans la microfinance, de soutenir de nombreux projets de solidarité internationale et de lutte contre la faim.

Un fonds de financement pour les paysans de Madagascar

Le fonds de financement pour les paysans de Madagascar (TITEM) travaille en milieu rural et apporte un soutien financier aux familles paysannes.

Créé en 1992 par un syndicat paysan chrétien, TITEM est l’un des partenaires du CCFD-Terre Solidaire et de la SIDI à Madagascar, et est financé en partie grâce aux revenus de l’épargne solidaire.

La SIDI apporte un appui méthodologique et garantit les prêts auprès des banques locales pour le refinancement des greniers communautaires des villageois. De son côté, le CCFD-Terre Solidaire accompagne la structure jusqu’à son équilibre financier.

Cela permet à TITEM d’accorder des microcrédits afin d’augmenter les revenus des populations rurales, et tout particulièrement pour assurer leur sécurité alimentaire.

Ces crédits sont nécessaires aux paysans pour anticiper les périodes sans revenus financiers entre deux récoltes (période dite de « soudure ») et leur évitent de faire appel à des usuriers.

« Je m’appelle Berthine Raharimalala, j’habite à Betafo et j’ai 38 ans. Depuis six ans, je fais partie de la mutuelle de solidarité (MUSO) “Volatsinana” qui veut dire “Croissant”. J’ai déjà obtenu plusieurs crédits que j’ai utilisés pour le repiquage du riz. Avant, nous n’avions pas de maison. Grâce aux bénéfices du travail rendu possible par les crédits, on a pu bâtir notre maison et, surtout, nous avons pu envoyer nos enfants à l’école… » Berthine Raharimalala

En Colombie Agrosolidaria anime un réseau d’économie solidaire

Agrosolidaria est une association colombienne soutenue par le CCFD-Terre Solidaire et la SIDI. Elle anime depuis vingt ans un réseau d’économie solidaire formé de petites associations de producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs.
Elle est aujourd’hui présente dans 107 municipalités colombiennes et concerne plus de 32 000 familles rassemblées et actives pour le développement d’une production agricole responsable. Elle facilite par exemple la consommation de quinoa produite localement dans les cantines scolaires et universitaires.

Agrosolidaria participe également au développement d’une production agricole respectueuse de l’environnement, par la promotion et le financement de pratiques agroécologiques.

« Si mes deux enfants sont à l’université, c’est grâce à cet argent », témoigne une associée, Azucena Hernandez.

Le présent document ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée. Conformément à la réglementation, toute souscription devra être précédée d’une évaluation de l’expérience, de la situation et des objectifs du client par son conseiller bancaire.