Un avenir sans faim

Publié le 26.01.2016 • Mis à jour le 24.08.2016

La cuvée Terre d’avenir rapproche Pyrénéens et Péruviens

Depuis plus de 20 ans la cave des vignerons de Camplong (Aude), en association avec le CCFD-Terre Solidaire, met en bouteille et commercialise la cuvée Terre d’Avenir (vin rouge appellation Corbières). 20% du prix de vente de la cuvée est reversé au CCFD-Terre Solidaire pour soutenir une coopérative péruvienne productrice de café. Retour sur un partenariat fructueux

La Cave des Vignerons de Camplong dans l’Aude, au cœur des Corbières, est une coopérative qui cherche à rester maîtresse de son développement. Elle est attachée à la qualité et cherche à promouvoir de jeunes viticulteurs sur son territoire. Elle est fière de « résister encore et toujours aux grands groupes ».
En 1992, attirés par les actions du CCFD-Terre Solidaire et porteurs de valeurs similaires, les membres de la coopérative décident de créer et lancer la Cuvée Terre d’Avenir, un vin solidaire vendu au profit des actions du CCFD-Terre Solidaire.

Le succès est au rendez-vous et les vignerons décident de consolider leur lien avec le CCFD-Terre Solidaire en nouant des liens avec l’un de ses partenaires malgaches.
L’IREDEC à Madagascar, promeut le développement de l’agriculture et du monde rural. Plusieurs voyages d’études permettront aux membres du CCFD-Terre Solidaire de l’Aude, aux vignerons de Camplong et au partenaire malgaches de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques techniques et organisationnelles.

Quand un café péruvien rencontre un verre de vin...

En 2012, la Cave coopérative de Camplong poursuit son aventure avec le CCFD-Terre Solidaire, en développant un nouveau partenariat avec la Coopérative Agricole Caféière La Florida, au Pérou.
La CAC La Florida produit du café diffusé par le commerce équitable, forme les jeunes générations, intègre les femmes et les minorités indigènes. Il développe aussi des solutions de finance solidaire pour permettre aux adhérents de diversifier leurs cultures.
Les deux partenaires vont apprendre à se connaitre. "Quels liens entre une petite coopérative audoise de 38 adhérents au pied des Pyrénées et une coopérative péruvienne de plus d’une centaine d’adhérents à 4000 mètres d’altitude ?" s’interrogent-ils.
Au-delà du sentiment de solidarité qui unit les cultivateurs, les vignerons de Camplong et les cultivateurs de café de CAC Florida se mettent bientôt à travailler ensemble autour de questionnements communs, et à partager leurs expériences :

-  Quelle gouvernance pour leurs coopératives et quelle place pour les femmes et les jeunes en particulier ?
-  Dans un monde rural en crise face à l’attractivité grandissante du milieu urbain, comment maintenir sur leurs territoires les jeunes générations et les former à des métiers agricoles en plein renouvellement ?
-  La monoculture, qu’elle soit de vignes ou de café, permet-elle d’assurer la souveraineté alimentaire et le développement du territoire  ?
-  Comment encourager une réflexion autour de l’agroforesterie, de l’agriculture raisonnée et du bio ?
-  Enfin, au centre de ces préoccupations : comment l’activité de ces coopératives contribue-t-elle au bien-vivre des peuples sur leurs territoires en s’accompagnant de projets de développement territorial globaux. Ainsi, si les Vignerons de Camplong sont des interlocuteurs de poids pour la municipalité, la CAC Florida investit dans les infrastructures de transports, la formation des jeunes et la sensibilisation aux enjeux de citoyenneté et de gouvernance.

Des lycées agricoles s’impliquent

En 2013, le président de la CAC Florida effectue son premier voyage d’étude en France et rencontre les établissements d’enseignement agricole du département et d’autres coopératives agricoles.
C’est le point de départ de partenariats novateurs avec les lycées agricoles. Les membres du CCFD-Terre Solidaire élaborent pour les lycées agricoles un « fil rouge solidarité internationale » déroulé sur un ou deux ans via des interventions régulières et l’implication des professeurs. Des supports pédagogiques utilisables en cours sont co-construits, et plusieurs temps forts sont organisés dans les établissements.
Aujourd’hui sont envisagés un voyage scolaire au Pérou à la découverte de la CAC Florida, un jumelage avec le centre de formation créé par la coopérative péruvienne ou la création d’outils informatiques pour faciliter les échanges directs entre étudiants français et péruviens…

Un rayonnement régional

Parallèlement, un groupe d’étudiants de l’université de Carcassonne a choisi la Cuvée Terre d’Avenir comme projet annuel et soutien le CCFD-Terre Solidaire audois dans la communication, la diffusion et la commercialisation de la cuvée tout en découvrant la solidarité internationale.

D’autres coopératives agricoles locales manifestent leur intérêt pour cette démarche et envisagent la mise en œuvre de partenariats équivalents avec d’autres partenaires du CCFD-Terre Solidaire aux thèmes de travail et aux réflexions proches des leurs.

"La passerelle entre « ici » et « là-bas » se construit. L’avenir est en marche.Plus qu’un vin, la Cuvée Terre d’Avenir est devenue un moyen de faire se rencontrer des hommes qui, ici et là-bas, cherchent à développer un mieux vivre pour tous sur leur territoire." explique Lucie Calvet-Teullet Chargée de projets Mobilisation Citoyenne en Région Midi-Pyrénées Roussillon.
Pont entre deux pays et deux cultures, la petite bouteille de vin est à l’origine d’un cheminement autour du « vivre ensemble », de la solidarité, de la promotion du terroir et la valorisation du territoire.
"Ce vin de corbières serait-il le déclencheur de transitions agricoles et sociales ? Il est en tout cas certain qu’il possède un singulier arrière-goût de solidarité !" conclut Lucie.

20% des bénéfices de la vente de la « Cuvée Terre d’Avenir » soutiennent directement les actions du CCFD-Terre Solidaire, et notamment de son partenaire CAC Florida.

Pour soutenir le projet en achetant la cuvée Terre d’Avenir [1], cliquez ici

[1L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

S’informer

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

20 février 2017

Devoir de vigilance : verdict le 21 février

FDM n°297

Le devoir de vigilance des entreprises sera-t-il définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 21 février 2017, malgré les blocages du (...)

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

30 septembre 2016 AS-PTA

A Rio, des potagers bios améliorent la vie des plus modestes

Depuis 1999, l’Assistance et services à des projets d’agriculture alternative (AS-PTA), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe un (...)