Publié le octobre 2008

Université de Managua : une université face à la question écologique

Expérience de Beberling, étudiante en tourisme

L’Université Centro Américaine de Managua, au Nicaragua, a mis en place depuis 2005 une campagne au sein de la faculté et auprès des étudiants sur les questions écologiques et plus largement de développement durable.

« Dernièrement la chaleur s’est faite plus forte et les changements climatiques plus présents. Nous avons besoin de prendre soin de notre environnement et de tout ce qui nous entoure. L’initiative de l’arboretum (mis en place au sein de l’université) me paraît excellente » témoigne Beberling Pilarte, étudiante en Tourisme.

Le programme mis en place au sein de l’université comprend trois axes :

La gestion des déchets, accompagnée à la fois par une forte campagne de sensibilisation des étudiants et par une formation adéquate des membres du personnel. Il y a actuellement dans toute la fac des poubelles aux différentes couleurs pour collecter les déchets de natures différentes. Ils sont par la suite traités différemment ; les déchets organiques sont séparés pour faire du compost et les déchets recyclables sont vendus.

A été crée au sein de la fac un arboretum, un jardin botanique composé d’une grande variété d’arbres et arbustes traditionnels. Un espace vert qui est autant un lieu d’étude et de détente pour les étudiants qu’un lieu de vie pour différentes espèces d’oiseaux !

La consommation d’énergie a aussi été baissée et rationalisée, notamment en munissant les salles de cours, couloirs et bureaux de lampes à basse consommation.

Mais le volet le plus intéressant de l’action de la U se situe du côté des étudiants. Sachant qu’il ne suffit pas de changer le cadre de vie mais surtout de changer les comportements, de nombreux étudiants se sont engagés dans des « brigadas ecologicas » pour sensibiliser les autres étudiants. Une action éducative forte, de sensibilisation, de formation et de travail en équipe. D’autant plus que ces équipes agissent au sein de la fac autant qu’à l’extérieur, notamment en milieu rural qui souffre, au Nicaragua, de fortes dégradations écologiques dues à la pollution industrielle où à une agriculture trop intensive.

JPEG - 44.1 ko

Nos projets

11 juillet 2016 Centre Bartolomé de las Casas , CooperAcción

Au Pérou, la résistance à l’industrie minière des communautés indiennes, en images

Un documentaire de vingt minutes nous plonge au cœur des conséquences de l’exploitation minière sur les communautés paysannes et indiennes (...)

11 mars 2016 CAAAP

Les peuples indigènes d’Amazonie luttent pour leurs droits

Chercheur au sein du Centre Amazonien d’Anthropologie et d’Application Pratique (CAAAP) – soutenu par le CCFD-Terre Solidaire – Manuel (...)

2 février 2015 Conférence épiscopale de Madagascar

Un projet de gouvernance minière pour Madagascar

Améliorer la gouvernance dans l’exploitation des mines, gérer les recettes de manière plus transparente et veiller à ce qu’elles servent au (...)

S’informer

12 septembre 2016

Violations des droits humains : STOP à l’impunité des multinationales !

La France et l’Union européenne doivent soutenir le traité des Nations Unies sur le respect des droits humains par les entreprises (...)

19 juillet 2016

Les victimes de l’incendie de l’usine Tazreen au Bangladesh enfin indemnisées

Trois ans et huit mois après l’incendie dramatique de l’usine Tazreen au Bangladesh, dans lequel 113 travailleurs, en majorité de jeunes (...)

17 juin 2016

L’accord politique de l’UE sur les minerais du conflit très insuffisant

Malgré sa rhétorique sur la responsabilisation des entreprises, l’Europe a accordé la priorité au profit, au détriment des personnes, ont (...)