Un avenir sans faim

Publié le 22 janvier 2013

Passez la frontière

Fiche 2 - Dossier enseignants au collège

Découvrir la nature des migrations internationales, spécifiquement les migrations de réfugiés
- Mieux connaître la nature des flux des migrations internationales.
- Mieux connaître l’origine et la destination des flux de réfugiés.
- Mieux connaître la réalité du statut de réfugié.

Étape 1 : Réfugié, qui es-tu ? (10 mn)
Les élèves se munissent de la fiche d’activités Qui suis-je ? (annexe 1), et relient les termes à leur carte d’identité.

L’enseignant demande aux élèves ce qu’ils retiennent de la définition d’un réfugié. Qu’est-ce qui différencie un réfugié, d’un étranger, d’un sans-papier, d’un immigré ?

Étape 2 : Réfugié, où vas-tu ? (20 mn)

L’enseignant précise que la suite de l’activité va porter seulement sur les réfugiés.

L’enseignant forme 10 groupes de 2 à 3 élèves. Il remet à chaque groupe une pastille autocollante, soit en tout 10 pastilles.

Les groupes sont invités à coller leur pastille sur le pays de la carte Peters (ou du planisphère) dont ils pensent qu’il est le premier lieu de destination des réfugiés dans le monde.

L’enseignant demande à chaque groupe ce qui l’a amené à désigner tel pays ou tel autre comme destination des réfugiés. Puis, l’enseignant reprend les pastilles et les remet, une par une, sur les bonnes destinations et engage une discussion sur les surprises éventuelles des élèves quant à ces destinations. (S’appuyer sur le document ressource en annexe 2).

Étape 3 : Réfugié, pourquoi pars-tu ? (30 mn)
La suite de l’activité propose de travailler sur les motivations au départ. L’enseignant remet une copie de l’annexe 3 Pourquoi, je pars à chaque groupe. Les élèves analysent le document en comparant le parcours des 2 protagonistes. Quels sont les points communs dans leurs motivations ? Quelles sont les différences ? L’enseignant veillera à ce que les élèves fassent la distinction entre motivations économiques et politiques.

L’enseignant propose ensuite un échange avec tous les élèves : en quoi l’Afrique du Sud est un pays miroir pour un pays comme la France, du point de vue des migrations ? (S’appuyer sur les ressources enseignant de l’annexe 5).

Étape 4 : Réfugié, d’où viens-tu ? (20 mn)
L’enseignant forme six groupes de 4 à 5 élèves et leur remet une pastille d’une couleur différente de celle utilisée en étape 2, soit 6 pastilles en tout.

Les groupes sont invités à coller leurs pastilles sur les pays de la carte Peters (ou du planisphère) dont ils pensent qu’ils sont les premiers lieux d’origine des réfugiés dans le monde.

L’enseignant demande à chaque groupe ce qui l’amène à désigner tel ou tel pays comme lieu d’origine des réfugiés. Puis l’enseignant reprend les pastilles et les remet, une par une, sur les bonnes origines et engage une discussion sur les surprises éventuelles des élèves quant à ces origines. (S’appuyer sur le document ressource en annexe 2).

Étape 5 : Réfugié, comment vis-tu ? (30 mn)
La suite de l’activité propose de travailler sur les conditions de vie des réfugiés. L’enseignant remet une copie de l’annexe 4 Là où je vis maintenant à chaque groupe. Les élèves relèvent les informations concernant les conditions de vie du protagoniste en Afrique du Sud.
L’enseignant propose un échange avec tous les élèves : en quoi la situation des réfugiés en Afrique du Sud est-elle comparable à celle des réfugiés en France ?

Étape 6 : Conclusion (10 mn)
L’enseignant demande aux élèves s’ils connaissent d’autres fausses représentations ou d’autres préjugés largement partagés en ce qui concerne les migrations internationales

Fiche 2 : Passez la frontière

Nos projets

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

26 avril 2017

Crise alimentaire au Burundi, les partenaires se mobilisent

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire attirent notre attention sur la situation d’un nombre croissant de Burundais confrontés à une (...)

S’informer

26 juin 2017

« Député.e.s Bienvenu.e.s ! » : les initiatives d’aide aux migrants accueillent les nouveaux élus au Palais Bourbon le 27 juin 2017

Les associations de solidarité avec les migrant.e.s, regroupées au sein du collectif « Le Sursaut Citoyen », organisent une manifestation (...)

26 juin 2017

Elections 2017 : Plus de 30 000 citoyen-ne-s mobilisé-e-s pour la solidarité internationale

Alors que les députés s’apprêtent à prendre leurs fonctions le 27 juin, plusieurs milliers de citoyen-ne-s, bénévoles et militant-e-s (...)

22 juin 2017

Remaniement ministériel : la confusion persiste sur la place accordée à la solidarité internationale

Après l’annonce de la composition du nouveau gouvernement français, mercredi 21 juin, le CCFD-Terre Solidaire, première ONG française de (...)